Magazine Culture

Le politiquement honnête

Publié le 27 septembre 2015 par Le Journal De Personne
Vous l'avez sans doute relevé mais les choses ont un peu évolué. Nous n'en sommes plus au stade du "politiquement correct" entièrement concentré sur ce qui se dit et sur ce qui ne se dit pas.
Nous avons changé de niveau. Nous sommes passés à un stade supérieur complètement centré sur la pensée intérieure, sur l'intériorité, sur ce que l'on pense vraiment sans rajout et sans valeur ajoutée.
Ce n'est plus seulement la forme qui nous intéresse mais la conformité de la parole et de la pensée.
On ne cherche plus les politiquement corrects parmi nos hommes politiques, mais les politiquement honnêtes.
Par politiquement honnête, nous entendons :
Des hommes qui se distinguent par leur sincérité, leur intégrité, leur véracité.
Des hommes pour lesquels : il n'y a pas de politique sans morale. Des hommes de principe...
On dit qu'ils sont politiquement honnêtes lorsqu'ils disent ce qu'ils pensent et pensent ce qu'ils disent. Retenons, retenez la nuance.
Force est de constater qu'en politique il n'y a pas beaucoup d'honnêtes hommes.
L'honnêteté n'est pas leur première qualité. Croire à l'honnêteté d'un homme politique, c'est comme croire à un cheval ailé ou à un cercle carré. C'est un peu faire preuve de naïveté, d'angélisme ou de romantisme.
Exiger l'honnêteté d'un homme politique ça revient à demander à la poule de faire du lait. C'est impropre. Inapproprié.
Le réflexe du bien n'est pas le bon réflexe.
Cela relève surtout d'une confusion entre deux ordres : l'ordre politique et l'ordre moral... confusion entre deux verbes : pouvoir-être et devoir-être.
La politique n'est pas une réponse à notre exigence de vérité... mais une réponse à notre exigence d'efficacité.
Ce n'est pas le beau jeu que l'on exige d'eux mais de marquer des buts, de nous faire gagner. C'est la victoire qui donne sens et valeur à nos histoires.

Mais alors d'où vient ce regain d'intention et de prétentions morales ?
D'où viennent ces nouvelles exigences de clarté et de transparence ?
Réponse : de l'insuffisance des résultats. De l'incompétence de nos hommes.
Tous ces hommes qui ont un mal de chien à changer notre vie, nous voudrions qu'ils soient du côté du bien... tous ces bons à rien !
Que l'arnaqueur dise qu'il désire nous arnaquer. Et que l'arnaqué dise qu'il l'a bien mérité.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Le Journal De Personne 74361 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte