Magazine Culture

Cinéma : Marguerite, la critique

Publié le 28 septembre 2015 par Framboise32

marguerite

Drame franco-Belge de Xavier Giannoli avec Catherine Frot, André Marcon, Michel Fau, Christa Théret, Denis Mpunga, Sylvain Dieuaide, Aubert Fenoy, Theo Cholbi, Sophie Leboutte

Synopsis : Le Paris des années 20. Marguerite Dumont est une femme fortunée passionnée de musique et d’opéra. Depuis des années elle chante régulièrement devant son cercle d’habitués. Mais Marguerite chante tragiquement faux et personne ne le lui a jamais dit. Son mari et ses proches l’ont toujours entretenue dans ses illusions. Tout se complique le jour où elle se met en tête de se produire devant un vrai public à l’Opéra.

A propos de :

Marguerite est le premier film historique du réalisateur Xavier Giannoli. Marguerite marque le retour de Catherine Frot au cinéma après 3 ans d’absence suite à la sortie de la comédie Les saveurs du Palais de Christian Vincent. Le scénario de Marguerite est co-écrit par Xavier Giannoli et Marcia Romano. Même si Marguerite s’inspire d’une femme ayant réellement existé, le réalisateur n’a pas réalisé un biopic  « C’est une évocation libre d’un personnage ayant réellement existé. C’est assez comparable pour le travail que j’avais fait pour Al’origine : je commence par une enquête fouillée, je me document énormément, puis j’écris une histoire romanesque en en parlant avec ma complice Marcia Romano pour trouver les lignes de force de l’histoire. L’important, c’est d’avoir un regard personnel, de proposer un point de vue sur la vérité humaine qui s’exprime dans un destin aussi original… et après de se sentir libre d’en faire du cinéma. ». L’histoire donc de ce film s’inspire de la vie de Florence Foster Jenkins. Stephen Frears s’apprête à y consacrer un film, avec Meryl Streep.

Marguerite a été tourné avec des objectifs des années 1950 diffusant sensiblement la lumière et donnant au film une texture singulière avec à certains moments des reflets inattendus tels que des éclats et des dissonances dans l’image, que le réalisateur souhaitait garder « vivante ».

Autre actu, Catherine Frot et Michel Fau sont au théatre avec la pièce « Fleur de Cactus » de Pierre Barillet et Jean-Pierre Grédy, que Michel Fau met en scène et dans laquelle Catherine Frot joue le rôle principal.

Marguerite est sorti le 16 septembre 2015. Il est distribué par Memento Films distribution. La bande annonce est ici 

La critique :

Marguerite est un film élégant. Catherine Frot joue cette femme désoeuvrée et mal aimée. Catherine Frot incarne ce personnage avec naiveté, candeur, fragilité et force. Marguerite est riche et c’est pour ca que son mari l’a épousée. Marguerite est une passionnée de musique. Marguerite chante, chante faux. Elle  massacre Mozart, Purcell et tous les autres sans que personne, ni meme son mari, n’ose lui dire. Un mari honteux face à sa femme. Seul, Madelbos  son majordome la protège. Il est prêt à tout pour que Marguerite puisse être heureuse, même au chantage.

L’histoire de cette femme est touchante. L’histoire semble frivole mais le fond est triste. Nos sentiments sont mélés. On est ému face à cette jolie histoire, on passe de la poésie, au grotesque, à la dérision, au tragique. Le réalisateur nous présente, malgré l’époque située dans l’histoire, un film actuel. Les décors, les dialogues, tout est soigné. Le réalisateur  Xavier Giannoli magnifie Marguerite quand elle chante, un peu  comme un hommage. Que dire des seconds rôles si ce n’est que du bonheur. Michel Fau est fabuleux. La scène ou son personnage auditionne Marguerite est jubilatoire.  C’est le premier film de Xavier Giannoli autant dire qu’on attend les prochains avec impatience.

Marguerite est à voir, absolument. L’ensemble est élégant, juste et plein de grâce. Et Catherine Frot nous livre une interprétation magnifique.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Framboise32 25155 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine