Magazine Culture

10 Séries Scandinaves à voir

Publié le 27 octobre 2015 par Swann

Il y a quelques semaines, au détour du nouveau clip de The Staves, Emma avait parlé d’un esprit Millénium. C’est alors que je lui avais proposé de faire un listing des meilleures séries nordiques.

Et pour tout vous dire, cet article, je l’avais déjà écrit quand j’animais une émission de radio sur la Scandinavie. Chaque semaine, j’essayais de parler de culture scandinave, avec des invités du monde de la musique, du cinéma, de la littérature ou de la presse. Il m’était donc arrivé de parler séries nordiques, qui, il y a 4/5 ans, étaient arrivées à leur summum. Aujourd’hui, on les a un peu oubliées, mais certaines sont encore en production.

De plus, une de leurs particularités est d’être sur des formats courts (6/10 épisodes) et de longue durée (60/90 minutes). Autre particularité, les génériques sont souvent longs (1 minutes) et la musique y prend une place prépondérante.

Alors, étant sur un site culturel à forte dose musicale, pourquoi ne pas parler de ces séries grâce aux génériques et leur musique (quand cela est possible) ?!

38410_1487910471070_7790151_n
10 . Les Enquêtes du commissaire Winter (Kommissarie Winter)

Générique : David Karagianis
Lieu : Göteborg (Suède)
Synopsis : Adaptée de la série littéraire d’Åke Edwardson, le Commissaire Winter est un des personnages les plus connus de la littérature nordique . Décrivant une société suédoise en crise et une ville de Göteborg pas aussi idyllique que notre vision angélique de la Suède, Erik Winter essaie, tant bien que mal, de résoudre les maux de sa ville et son pays.

9. Wallander

Générique : Emily Barker – Nostalgia
Lieu : Ystad (Suède)
Synopsis : Deux versions de cette série existent : La version suédoise (menée par Krister Henriksson et la déesse du cinéma suédois Lena Endre) et la version anglaise de la BBC (menée par le géant Kenneth Branagh). Grâce à Wallander, nous découvrons une Suède plus rurale, plus colorée dans sa nature, mais toujours dans un état de crise. Oui, les séries scandinaves mettent à défaut les maux de leur pays et Wallander montre un visage différent de l’idéal de la social-démocratie suédoise, où les affaires de mœurs, de cyber-terrorisme ou de trafics d’êtres humains ont lieu.

8. Annika Bengtzon

Lieu : Stockholm (Suède)
Synopsis : Menée par la brillante actrice Malin Crépin, cette série adaptée des romans de Liza Marklund, met en scène la journaliste Annika Bengtzon. Chargée des affaires criminelles, Annika prend souvent le rôle des enquêteurs afin de relater à ses lecteurs la vérité. Tout comme Wallander et Winter, Bengtzon essaie de décrire un paysage suédois différent, avec cependant une ambiance moins anxiogène que les deux enquêteurs précédents.

7. Snö (Torka aldrig tårar utan handskar)

Lieu : Stockholm (Suède)
Synopsis : Snö est plus une mini-série historique sur la société suédoise des années 80, qu’une série thriller à l’image des précédentes. Emouvante, triste, mais surtout terriblement magique, Snö raconte l’histoire de Rasmus et Benjamin, deux jeunes tombant en amour l’un pour l’autre.  Mais le couple se voit malencontreusement être encerclé par la mort et le SIDA. Grande série à la hauteur d’un Carlos avec Edgar Ramirez, ou d’un film comme The Dreamer de Bernardo Bertolucci  ou Après Mai d’Olivier Assayas, Snö est adapté du roman de Jonas Gardell, N’essuie jamais les larmes sans gant.

6. Lilyhammer

Générique : Steven Van Zandt
Lieu : Lillehammer (Norvège)
Synopsis : Porté par le grand ami de Bruce Springsteen, Steven Van Zandt, Lilyhammer décrit l’histoire de Frank Tagliano, un ancien parrain de la mafia italienne de New-York, transféré à Lillehammer après être entré dans le programme de protection des témoins. Drôle et touchant en même temps, cette série a mis un vent d’air frais aux séries nordiques et qui plus est aux séries norvégiennes, si peu internationales.

5. Real Humans (Äkta Människor)

Générique : Rikard Borggård
Lieu : Suède
Synopsis : Première série de science-fiction venant du nord, Äkta Människor prend place dans une Suède contemporaine où des robots humains « Hubots » ont pris une place prépondérante dans la vie quotidienne, quitte à devenir des ouvriers, des amis, des partenaires sexuels des humains. Magnifique par sa réalisation, ses images, son scénario, Real Humans est une des plus grandes séries d’anticipation de ces dernières années !

4. Borgen

Générique : Halfdan E
Lieu : Danemark
Synopsis : Digne successeur d’A la maison blanche et précurseur d’House of Cards, Borgen est l’une des premières séries nordiques à s’être exportée en France et dans le monde entier. Dans une société décrite comme idéale, menée par la social-démocratie, Borgen décrit le petit monde politique et ses batailles de pouvoir. Peut-on gouverner en restant honnête, peut-on gouverner en gardant ses idéaux, peut-on gouverner en pensant au peuple ? Toutes ces questions sont posées dans ce chef d’œuvre télévisuel.

3. Millenium

Générique : Jacob Groth feat The Slovak National Orchestra
Lieu : Stockholm (Suède)
Synopsis : Oui, vous ne rêvez pas, Millenium avant d’être une trilogie de films fut une série en six épisodes. Adaptée des romans de Stieg Larsson, la série Millenium est d’une rare violence psychologique et physique. Sombre, très noire, on découvre une Suède ravagée par le capitalisme, les erreurs du passé et du nazisme. Cette série est peut-être le plus bel hommage que l’on a pu faire à Stieg Larsson, grand journaliste et militant antifasciste; mort il y a désormais 11 ans.

2. The Killing (Forbrydelsen)

Générique : Frans Bak
Lieu : Copenhague (Danemark)
Synopsis : Prenez du Borgen, mélangez-le à du Millenium et vous obtiendrez Forbrydelsen ! Addictive, cette série lie le monde politique au monde policier. Suite à une affaire de meurtre et viol, Sarah Lund est chargée de l’affaire et sa piste se dirige vers un candidat à la mairie de Copenhague. On est alors partagé entre deux mondes : le monde politique, qui se sert des faits divers pour mener une campagne, et le monde policier, qui se voit être empêché de mener à bien son enquête, à cause de manipulation et coups bas politiques.

1. The Bridge (Bron / Broen)

Générique : Choir of young Believers – Hollow Talk
Lieu : Suède et Danemark
Synopsis : Un corps, coupée en deux, placé sur le pont de l’Øresund, à la frontière suédo-danoise. Le haut, placé du côté suédois, appartient à une politicienne suédoise. Le bas, placé du côté danois, appartient à une prostituée danoise. L’enquête se voit donc être menée par un agent danois très strict et une agente suédoise assez autiste et inhumaine. Excellente série contemporaine, Bron nous aura aussi fait découvrir un groupe danois à nous faire pleurer les soirs d’automne : Choir of Young Believers.

Bonus : How soon is now ? (Upp till kamp)

Mini série historique en quatre épisodes, Upp till kamp décrit la société suédoise des années 60 et 70. Méconnue en France, cette série est un petit chef d’œuvre produite par Mikael Marcimain et menée entre autres par l’actrice Ruth Vega Fernandez, qui m’en avait longuement parlé lors d’une interview.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Swann 78144 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte