Magazine Amérique latine

Le nord de l'Argentine d'est en ouest en musique et à San Telmo [à l'affiche]

Publié le 30 octobre 2015 par Jyj9icx6
Le nord de l'Argentine d'est en ouest en musique et à San Telmo [à l'affiche] Pa Ce sont deux grands de la musique de l'Intérieur, pour l'un, né à Tucumán, celle des hauts plateaux andins, pour l'autre, né dans les Misiones, celle de la forêt tropicale et des plantations de yerba mate, coincées entre le Paraguay à l'ouest et le Brésil à l'est. L'un joue du charango (1), c'est Jaime Torres, et l'autre chante, c'est Ramón Ayala. Ils sont tous les deux de la même génération, ils sont nés dans les années 30. Parmi ses titres de gloire, le premier s'honore d'avoir compté parmi les créateurs de la Misa Criolla de Ariel Ramírez, en 1964, et il a encore tenu le charango il y a un an dans la basilique Saint-Pierre pour une messe présidée par le Pape pour toutes les Amériques (voir mon article du 13 décembre 2014).
Ce soir, les deux musiciens se retrouvent ensemble en scène pour mélanger le chamamé de l'est à la chacarera de l'ouest au Centro Cultural Torquato Tasso, ce vendredi 30 octobre 2015, à 20h30, Defensa 1575.
Entrée : 250 $ (plus les consommations).
Musique tellurique, à forte influence amérindienne, en perspective sous ce titre : De los ecos de la puna a los cantos de la selva (des échos des hauts-plateaux aux chants de la forêt). Et ce sont leurs débuts tous les deux ensemble.

Le nord de l'Argentine d'est en ouest en musique et à San Telmo [à l'affiche]

Couverture du supplément culturel de Página/12
Ayala au premier plan avec ses moustaches
Torres est au second plan


Pour l'occasion, Página/12 les a interviewés tous les deux cette semaine (interview parue hier, en une des pages culturelles). Ce fut aussi le cas du journal télévisé de la chaîne publique, Visión 7.
Le premier concert est pour ce soir. Il sera renouvelé plusieurs fois tout au long du mois de novembre. L'événement fait partie des célébrations des vingt ans de cette salle de concert de quartier.
Pour en savoir plus : lire l'interview de Página/12 visiter le site Internet du TorquatoTasso, qui dispose aussi d'une page Facebook Ramón Ayala a une page qui lui est consacrée sur le site de laFundación Memoria del Chamamé avec trois morceaux à écouter parmi ses plus connus. Jaime Torres quant à lui dispose d'un site Web complet.
(1) Le charango est un petit instrument à cordes pincées qui croise l'ancienne viole médiévale, la guitare espagnole et des instruments amérindiens, notamment la caisse de résonance, traditionnellement fournie par une carapace de tatou. Il donne l'un des sons les plus typiques de la musique folklorique du nord de l'Argentine.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Jyj9icx6 2680 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte