Magazine Culture

Meadowlands épisode 1.04

Publié le 09 juin 2008 par Red

meadowlands_1 meadowlands_2 meadowlands_3

La série semble jouer sur un schéma assez intéressant mais pas extrêmement favorable dans le cas d'une saison raccourcie : l'épisode pair est une amorce des futures péripéties souvent un peu longue et pas très prenante (comme on pouvait le voir notamment dans le 102 et à travers cet épisode), l'épisode impair est plus explosif et se concentre sur les conséquences de la présentation établie dans l'épisode précédant (ce qui semble se confirmer pour l'épisode prochain qui m'a l'air plus dynamique et provocant que celui ci). Pas que cet épisode soit mauvais, mais disons que ça manque d'approfondissement et le fait que l'on se concentre sur les personnages les moins intéressants (Wintersgill, Danny principalement) influe directement sur le jugement.

Un épisode à la fois pauvre en action et assez pauvre en développement psychologique quand on voit ce que la série est capable de faire. La série marque néanmoins un point dans son initiative de multiplier les intrigues et disons que ça passe mieux comme ça. La confrontation entre Wintersgill et Danny relève du moins intéressant car comme je l'ai dit avant, ces personnages sont les plus antipatiques (pas que les autres personnages soient particulièrement sympathiques, mais on s'identifie moins à ceux-ci de par leurs caractères froids et peu engageants). Pourtant il y avait moyen de faire quelque chose d'intense et de prenant mais on n'est pas surpris et le duel n'apporte rien de nouveau à part quelques révélations. Enfin révélations qui prennent plutôt le rôle de questions dans ce cas là. On apprend que la mère de Wintersgill lui a procuré de l'acide à l'âge de 10 ans et qu'il se remémore constamment un rêve psychologiquement troublant, assez strange en tout cas. Des questions dont on attend les réponses assez vite vu qu'on est déjà à la moitié de saison. Le reste est plutôt rallongé mais on en ressort pas sans conséquence (même positive), on sent une sorte de communication plus aisée entre les deux personnages mais faut se méfier après tout puisque tout est mensonger dans la série, Wintersgill prenant Danny comme innocent de l'assassinat de Jack of all trades. Un complot ? Très certainement, ça reste à nouveau à être confirmé, j'avoue que le dénouement de l'épisode m'a laissé dans le flou total.

Il est à nouveau beaucoup question de mensonges dans l'épisode puisque Evelyn commence à avoir des doutes au sujet de l'innocence de son mari. Premièrement convaincue que Danny n'a pas tué Jack, elle ne se pose pas de questions et seul Mark doit rester muet au sujet du meurtre. Et ensuite, Wintersgill lui pose un dossier où son listés tous les crimes qu'a commis Danny dans le monde réel. En parallèle, David annonce à Evelyn que son mari est et a toujours été stérile et que Zoé et Mark ne sont donc pas ses enfants biologiques. On joue habilement avec le téléspectateur sans reprendre la question en fin d'épisode. Bref, toute révélation dans Meadowlands est à prendre avec des pincettes et c'est en ça que la série arrive à tenir en haleine mais faudra faire attention à offrir ce que le téléspectateur attend également.

Mark, de son côté, se lance dans une liaison avec Brenda, la mère de Jezebel. À nouveau un sujet osé, un ado de 17 ans qui se lance dans une relation avec sa voisine bien plus âgée, mais je ne vois pas en quoi l'intrigue apportera à la série. Dans le cadre d'une saison écourtée, il aurait fallu faire sans même si malheureusement les scénaristes ne savaient pas que le nombre d'épisodes leur était limité. Je reviens sur ce que j'ai dit dans la critique précédente, il faut plus approfondir la dynamique entre Mark et le reste de la famille surtout vu l'envergure de la situation.

Zoé fait la connaissance d'un habitant de Meadowlands qu'on n'a pas vu auparavant. Un habitant très louche à nouveau, on ne sait pas ce qu'il veut de Zoé ni ce qu'il fait exactement. Les scènes au golf sont assez intéressantes car importantes et permettant, à la manière MEadowlands, d'épaissir la dimension intriguante du script. Bref, ça m'a l'air très prometteur surtout que l'épisode prochain se basera sur cette intrigue à la vue de la bande annonce.

EN BREF : À l'instar du 102, cet épisode est un préambule du prochain. On prépare le terrain pour ce qui semble être un nouveau masacre dans Meadowlands. Ca reste un épisode relativement faible car concentré sur le personnage de Wintersgill qui ne fait pas partie des personnages qui m'intéressent et les questions lancées par les scénaristes se font trop nombreuses.

Plus : enfin, la bande annonce du prochain épisode, visiblement centré sur Zoé !


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Red 41 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines