Magazine Beaux Arts

Véronique Latil Levy

Publié le 01 juin 2008 par Dominique Rémond

   Née à Genève en 1962, j'ai toujours aimé la couleur et le mélange de matières onctueuses. Après un parcours professionnel "banal", un neurologue (un monsieur très sympa, gentil et compréhensif qui sait exactement mettre les mots sur les maux, en disant la vérité objectivement) m'a annoncé en mars 2006 que j'avais une sclérose en plaques. Une mobilité réduite m'a donc amenée à trouver une occupation permettant de voyager, de m'évader et de communiquer tout en restant chez moi, dans ma cuisine si lumineuse.


Véronique Latil Levy Entièrement autodidacte, j'ai toujours ressenti l'appel de la couleur et de l'harmonie des formes. Cet appel est devenu beaucoup plus insistant depuis l'annonce de la maladie. Peindre est devenu indispensable, un mélange de plaisir intense et d'expression via mes couleurs si chaleureuses. Quand je peins, je suis à fond dans mon univers : la couleur, l'onctuosité, la douceur, le rêve, l'évasion, la communication, le partage... Lorsque je commence un tableau, je ne sais jamais comment il sera une fois terminé. A un moment donné, un titre m'apparaît soudainement : je sais que mon tableau est alors terminé !
Mes couleurs de prédilection sont les teintes chaudes et je travaille à la peinture acrylique.
Au début, je peignais uniquement pour mon propre plaisir ; différentes critiques positives m'ont amenée à participer à diverses expositions à côté de chez moi et sur Paris. A chaque fois que je vends un de mes tableaux, je ressens un pincement au coeur car c'est comme si une partie de moi s'en allait. Mes peintures sont un peu mes "bébés" car j'y mets toujours toute mon âme, mon énergie, ma joie de vivre, mon intimité, ma personnalité. C'est une éternelle mise à nu !!! Paradoxalement, chaque "départ" me procure également un sentiment de plaisir et de plénitude : qui fait la démarche d'acquérir une de mes oeuvres, apprécie et partage mon univers et je sais que mon émotion est passée.
Le principal message que je souhaite passer est le suivant : ce n'est pas parce qu'on a une maladie grave que la Terre s'arrête de tourner. Il faut se battre et, surtout, aller au bout de ses rêves. Ne jamais s'écouter et ne jamais se plaindre, telle est ma devise. Je peux vous assurer que la Peinture vaut bien toutes les psychothérapies de la Terre !
Véronique LATIL (Lévy)
Véronique Latil Levy
Véronique LATIL LEVY ssera présente sur le salon Art Shopping au Carrousel du Louvre les 7 et 8 juin, stand  C3, le salon est ouvert de 11h à 20h
Pour en voir et savoir plus sur Véronique LATIL LEVY : cliquer ici

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Dominique Rémond 463 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte