Magazine Culture

Maybe Someday de Colleen Hoover – entre lecture et musique

Publié le 27 novembre 2015 par Madlygirlygeekly @MGG_Webzine

En matière de lectures coup de coeur, on sait toutes dans la rédac qu' Holly envoie du lourd. Il y a quelques mois, elle m'a offert ce livre qui avait été un coup de foudre pour elle et que j'ai voulu partager avec vous. Parce que ça faisait longtemps que je n'avais pas parlé de bouquin, right ?

Résumé

Maybe Someday de Colleen Hoover – entre lecture et musique
Sydney, 22 ans, a tout pour elle : le mec parfait, Hunter, un bel avenir et un superbe appart' en coloc avec sa meilleure amie. Jusqu'au jour où, grâce à Ridge, son mystérieux voisin musicien, elle tombe de haut : Hunter la trompe dès qu'elle a le dos tourné. Sydney décide alors de tout plaquer. Faute de moyens, elle est hébergée par Ridge. Ensemble, ils composent des chansons. Elle vibre lorsqu'il lui joue ses magnifiques mélodies à la guitare. Mais le cœur de Ridge est pris depuis bien longtemps. Pourtant, de son côté, il ne peut ignorer la force silencieuse qui le pousse vers Sydney. Ensemble, ils vont comprendre que les sens ne peuvent trahir le cœur

Une histoire pleine d'émotions

Je crois que ça résume bien le roman. Maybe Someday est un livre pleins de sentiments mais pas dans le sens mièvre du terme. Et pour que je dise ça, moi qui ai plus tendance à grincer des dents qu'à m'émouvoir devant une histoire pleine d'amouuur, c'est un signe que ce livre n'est pas "trop" sentimental, justement. Au-delà de la romance, il parle aussi d'amitié, du lien entre deux frères, d'impuissance face aux tournants que peut prendre la vie et d'amour nouveau-né. Vous rirez, vous aurez des papillons dans le ventre et peut-être même que vous verserez quelques larmes.

Commençons par les personnages, tiens. On vit l'histoire à la fois à travers le point de vue de Sydney mais aussi de Ridge. les changements de pdv ne sont d'ailleurs pas trop perturbants et permettent d'avoir le ressenti des deux protagonistes. Sydney est l'un de ces personnages que l'on pourrait aimer parce qu'on s'identifie rapidement à elle. Par cela, j'entends qu'elle pourrait être une fille que vous croisez dans la rue tous les jours. Elle n'en est pas moins ennuyeuse ou caricaturale mais elle demeure très attachante. Ridge, de son côté, l'est également. Des bouts de son passé sont révélés au fil de l'histoire et ça ne le rend que plus profond. Il est touchant et drôle. Mais si ce sont tous deux de bons personnages, c'est ensemble que Sydney et Ridge ont un sens.

Et c'est là qu'on en arrive à la romance. De leur première rencontre à la fin de l'histoire, ils sont décrits comme les deux moitiés d'un tout, d'un seul être. Formulé comme ça, ça paraît hyper niais, je sais. Mais que ça soit dès le début de leur amitié naissante ou plus tard dans la difficulté de leur romance, ils semblent graviter autour l'un de l'autre. Cette complicité naturelle est d'autant plus présente quand ils composent de la musique ensemble, seuls dans la chambre de Ridge le plus souvent. Ils se comprennent musicalement, Ridge compose des mélodies sur lesquelles Sydney posent des paroles. Mais au-delà d'une ressemblance artistique, c'est leurs sentiments et leurs émotions qu'ils communiquent à l'autre à travers ces chansons. Ces moments sont comme des huit-clos émotionnels et sont parmi mes instants favoris du livre. Surtout lorsqu'on y ajoute la bande originale composée par Griffin Peterson et Colleen Hoover pour l'occasion. Ce petit plus ajoute un atmosphère différent au roman, le rendant plus tangible. Indépendemment du roman, ces morceaux sont d'ailleurs très chouettes, depuis ma lecture je les écoutent régulièrement car ils s'apprécient à leur juste valeur. Vous pouvez d'ailleurs les écouter pendant que vous savourer le livre en vous rendant sur le site prévu à cet effet.

Les sentiments de Ridge et Sydney grandissent avec le temps, passant d'une curiosité mutuelle à un amour qui ne peut exister.

Et c'est là qu'on atteint le coeur du roman : le triangle amoureux. Un sujet difficile à traiter selon moi car fait et refait et très stéréotypé dans l'esprit collectif. Je pense cependant que Colleen Hoover s'en sort très bien. Les luttes de Ridge et Sydney sont très bien retranscrites, se mélangeant à leurs sentiments contradictoires. Ils essaient, ils essaient vraiment de ne pas tomber amoureux. Sydney ne veut pas devenir une Torri, sa meilleure amie qui a couché avec son ex, elle ne veut pas faire endurer à Maggie, la copine de Ridge, ce qu'elle a elle-même vécu. Quant à Ridge, il aime réellement Maggie. En fait, il les aime toutes les deux avec chacune une partie bien distincte de son coeur. On lutte et éprouve avec eux, le style de Hoover est très efficace. Je ne suis habituellement pas une fan de triangle amoureux c'est le genre de truc qui me fait lever les yeux au ciel. Mais celui-là est vraiment chouette, pour le coup.

Maintenant, passons à ce qui m'a dérangé. Bien oui, il fallait bien que ça arrive. La première chose concerne Maggie. Je ne peux pas vraiment vous spoiler l'histoire mais disons qu'on découvre un truc sur elle qui change bien des choses pour Ridge et Sydney. Ce truc, je n'ai pas trop vu son utilité dans l'histoire. Jusque là, j'avais bien les thèmes principaux en tête ; le triangle amoureux, la musique, l'amitié et le handicap (je parlerai de ça plus tard). Mais dès que cet élément a atterri comme un cheveux au milieu de la soupe, j'ai un peu eu l'impression que l'histoire se barrait dans tous les sens. Selon moi, l'auteur n'avait pas besoin de ramener un rebondissement si mélodramatique.

L'autre chose qui m'a gêné, concerne la question du mérite. A cause de cette chose qui pourrit la vie de Maggie Sydney, Ridge et leur entourage, tous pensent que Maggie méritent plus le bonheur aux côté de Ridge que Sydney. Ca n'a aucun sens pour moi. Parce que Sydney n'a pas une vie triste et pleine de drame et de douleur, elle mérite moins d'être heureuse ? N'interprétez pas mal mes paroles, je pense sincèrement que les gens qui ont eu une vie moisie, avec un passé qui vous colle à la peau comme un chewing -gum sous votre chaussure, méritent le bonheur. Mais en fait... ne mérite-t-on pas tou.te.s le bonheur ? Parce que Maggie a cette chose dans sa vie, Ridge doit rester avec elle et ne pas la quitter pour aller avec Sydney. Et cette dernière aimerait se battre pour l'amour de Ridge mais elle ne le fait pas et se sent coupable de penser une telle chose. Pas même parce que Ridge est déjà en couple, bien que ça joue aussi beaucoup. Mais parce que Maggie a une vie pourrie déjà donc voilà. ? Je trouve ça vraiment perturbant comme pensée. Mais bref, c'est sûrement mon avis et je ne tiens à offenser personne 😉

La dernière chose dont je voulais parler et pour finir sur une note positive, c'est la question du handicap. Vous apprendrez vite que Ridge a un handicap qui influence sa vie de bien des façons. C'est un sujet auquel je suis évidemment très sensible et je trouve que l'auteur s'en est, encore une fois, très bien sorti. Tout est cohérent, de la façon dont Ridge aborde le handicap à la réaction des gens autour de lui. Merlin Bridget, que tu peux être débile ! Bref.

Pour conclure

Malgré ces quelques points négatifs, mineurs pour ma part, je recommande absolument ce livre. Il est dans mon top de mes lectures de l'année (ça représente une trentaine de livres si vous voulez vous faire une idée) et pour les amateurs d'histoires d'amour et de romans intenses, je vous le conseille. Même ceux allergiques à la niaiserie, vous pouvez y aller 😉

Maybe Someday Colleen Hoover entre lecture musique


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Madlygirlygeekly 196 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines