Magazine Côté Femmes

Belles en chapeau, hiver 1922

Publié le 29 novembre 2015 par Cameline
Hiver 1922. Les élégantes découvrent dans le Vogue de novembre les tendances de la nouvelle saison. Si la simplicité domine la mode avec la garçonne, on assiste chez les couturiers à un retour d'une certaine "richesse de ligne, de tissu et de couleurs que nous n'avions pu admirer depuis 1914".

Les modistes combinent différentes matières, tissu, feutre, ou fourrure, velours et dentelle, et choisissent les couleurs de l'automne assorties à celles des tenues : "toute la gamme des bruns", un peu de noir, "des teintes de vert, plutôt foncées, verts feuille, myrthe ou réséda". Leurs garnitures préférées sont les rubans, voiles ou fourrures, qui viennent se draper autour de la calotte ou se nouer de côté, assortis à un détail de la toilette.

Belles en chapeau, hiver 1922

Pour la journée les chapeaux sont le plus souvent de petite taille, épousant les têtes aux cheveux courts, et plus pratiques pour accompagner les énormes cols de fourrure. Quant aux grands chapeaux aux larges bords, ils sont portés lors de réunions habillées, ou bien le soir avec les robes décoletées. Et pour celles qui ne s'accomodent pas de grands chapeaux ou qui souhaitent une coiffure plus pratique pour danser, le choix se porte sur le turban porté "à l'hindoue ou à la persane".

"Reboux a composé cette grande capeline de satin brun foncé, dont la passe, étroite et relevée devant, retrouve en arrière toute son ampleur. Une petite guirlande de queues d'hermine est posée sur le bord de la passe. La fourrure garnit de nombreux chapeaux".

Belles en chapeau, hiver 1922

Belles en chapeau, hiver 1922

Belles en chapeau, hiver 1922
Belles en chapeau, hiver 1922

Dès l'instant où le chapeau est de petite taille, il peut être aussi réduit qu'on veut, comme le démontre ce modèle de Talbot, en duvetine noire. La passe, baissée dans le dos et relevée devant est entièrement doublée d'un galon d'argent noué plat sur le côté droit."

Ici, Suzy entoure "la grande calotte de feutre "cannelle" d'un immense ruban de taffetas assorti, noué à droite de façon originale. La passe est tendue de taffetas".

Belles en chapeau, hiver 1922

Belles en chapeau, hiver 1922

Belles en chapeau, hiver 1922
Belles en chapeau, hiver 1922

Pour ce chapeau, "Lanvin a recouvert en partie d'une broderie persane cette petite forme en crêpe vert, garnie d'une écharpe verte enroulée autour de la calotte. Une touffe de plumes de coq, rouges, vertes et brunes, sort à droite de dessous la passe".

Belles en chapeau, hiver 1922
Belles en chapeau, hiver 1922

Reboux propose pour les réunions habillées un chapeau "dont la passe est en satin noir et la calotte en velours noir". Le grand noeud de ruban est du même velours.

Belles en chapeau, hiver 1922

"Lanvin a emprunté au turban oriental une partie de sa ligne pour cette coiffure du soir en lamé or et noir, drapé autour de la tête, sans aucune calotte", laissant "en partie la tête découverte".

The Metropolitan Museum of Art

"La mode d'hiver telle que la porte la Parisienne". Vogue, Paris, 1er novembre 1922. Gallica

"1923 fashions in colour" Snapped Garters

Boutique Etsy "Art de l'imaginaire"


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Cameline 1014 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte