Magazine Cinéma

Night call - 7/10

Par Aelezig

z04

Un film de Dan Gilroy (2014 - USA) avec Jake Gyllenhaal, Riz Ahmed, Rene Russo

Pas mal, mais décevant tout de même.

L'histoire : Lou Bloom est sans boulot et vit de débrouilles et de larcins. Il est ambitieux pourtant, il faudrait juste qu'il trouve un job où il pourrait montrer son potentiel. Mais sa réputation et son air bizarre ne donnent pas confiance. Un jour, il assiste, médusé, au travail de cameramen filmant les secours sur un accident de voiture, puis il les entend négocier au téléphone leurs vidéos aux plus offrants. Il apprend aussi qu'ils sont branchés sur la fréquence de la police pour arriver sur les lieux d'accidents ou de crimes au plus vite. Il l'a trouvé, son job de rêve ! Fastoche ! Ses premiers travaux sont couronnés de succès. Il embauche même un assistant. Mais toujours à la recherche des images les plus choc, il va commencer à outrepasser les limites...

z06

Mon avis : D'abord pourquoi diable avoir demandé à Jake de maigrir à ce point ? Pour qu'il fasse peur ? Il a déjà un physique particulier et est suffisamment talentueux pour incarner un psycho sans avoir besoin d'en rajouter (cf. Donnie Darko, pour ne citer que celui-là). Pas besoin de lui faire subir pareil traitement ! C'est vrai qu'il fait peur à voir, avec ses yeux exorbités qui lui mangent le visage. Mais ce n'était pas nécessaire.

Le film est sympa, certaines scènes hallucinantes. Le bonhomme a un tel manque d'empathie, un tel machiavélisme... et en même temps, quand on voit les photos trash de certains journaux, il faut bien effectivement qu'un taré les ait prises ! 

Bon sujet donc, mais finalement un peu survolé. Il y aurait eu beaucoup plus à dire sur la vie de cet homme... comment en est-il arrivé à un tel degré d'inhumanité ? quel est son avenir ? (vu la description du personnage, on aurait tendance à penser qu'il va virer serial killer !). Idem pour la "dénonciation" des médias, avides de scoops obscènes. Pas très convaincante. Les chaînes de télé, en tous cas en France, savent nous épargner le gore pur et dur ; ça parait donc un peu invraisemblable. Mais peut-être que ça existe vraiment en Amérique. 

z07

Le film fait penser à Crash de Cronenberg, mais à côté, c'est de la roupie de sansonnet. Cro analyse avec une justesse et une précision de chirurgien, introduit tous les ressorts de l'âme humaine, tous les sens, tous les appétits... absolument fascinant. Ici, nous avons finalement quelque chose d'un peu bâclé, avec beaucoup de longueurs, quelques scènes fortes et une pointe d'humour noir. Les deux films examinent le même thème, le voyeurisme malsain, mais Night Call est censé, en plus, dénoncer les médias et le public qui regarde. Ca fait beaucoup et le réalisateur ne parvient pas à donner vraiment corps à tout ce qu'il voulait ou pouvait dire. J'ai personnellement l'impression d'avoir du réchauffé, sur un thème à la mode, qu'il serait maintenant nécessaire d'approfondir vraiment. Et puis le personnage est vraiment trop froid ; ce qui est bien, et vraiment inquiétant, c'est quand le "monstre" dégage une part d'humanité, qui nous attache à lui et nous trouble, donc.

Pas trop emballée donc.

Night call est classé dans les thrillers un peu partout. Je ne vois pas pourquoi. Il n'y a pas particulièrement de suspense, de tension, juste l'histoire d'un type zarbi et une vague critique de notre société audiovisuelle.

z05

Le film est couronné par la critique, professionnels et public. 420.000 entrées. Mais a priori on parle surtout de la prestation de Jake, qui semble voiler les imperfections du reste. Perdez 30 kilos et vous aurez l'Oscar. Je ne dis pas ça méchamment, je l'adore, Jake, mais justement, ça m'énerve... il n'a pas besoin de ça ! Et puis il n'a perdu en fait que 9 kg... une bagatelle (faut croire qu'il n'en avait vraiment pas besoin, car il est maigrissime) pour nous autres filles, habituées à nos régimes yoyo ! Pour finir, je dirais en outre que la seule performance de l'acteur n'est pas, pour moi, synonyme de bon film.

C'est bien, mais sans plus.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Aelezig 127315 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines