Magazine Culture

Ton Cul Bien Lavé

Publié le 06 décembre 2015 par Hunterjones
Ton Cul Bien Lavé Des rénovations, ça use.
Drôle de dire ça comme ça, mais quiconque le vit le sait.
Ça use les nerfs.
Ton Cul Bien Lavé Avec mes horaires de nuit et de jour, je suis peu à peu un devenu figurant de la série Walking Dead.
Nous n'avions plus accès à la douche, alors il fallait faire preuve d'originalité pour se laver depuis plus d'une semaine.
Mon fils prenait sa douche principalement au gym où il s'entraîne régulièrement. Il avait des ressources. Ce jour-là, j'arrivais de ma nuit de travail et me rendait directement à l'aréna où il avait pratiqué avec son club de hockey midget pour le ramener à la maison. Un parent avait eu la gentillesse de faire le trajet inverse avant la pratique, avec mon fils à bord.
Ton Cul Bien Lavé J'étais zombie. J'avais mal au genou d'avoir été debout trop longtemps. J'avais eu froid toute la nuit à l'entrepôt dont la porte de livraison arrière avait été laissée ouverte trop longtemps. L'humidité semblait avoir pénétré dans mes os. Une migraine se dessinait. D'autant plus que je savais qu'en arrivant à la maison, la porte de garage serait restée grande ouverte toute la matinée par les ouvriers travaillant dans ma salle de bain et que dormir allait rester utopique dans le brouhaha de la maison.
Il ferait encore froid à la maison. Je ne souffre jamais du froid en général, mais pour une rare fois, je sentais mes anticorps me lâcher et j'avais besoin de chaleur.
Ton Cul Bien Lavé
Et de dormir.
Vite.
Quoi de mieux qu'un aréna pour se réchauffer...noooooooooooooooooooooooot!
Mon fils tardait à sortir du vestiaire. Phénomène rare aussi. Son équipe est si mauvaise cette saison, il a le réflexe de ne pas mariner dans le vestiaire trop longtemps après les matchs.
Ton Cul Bien Lavé
J'étais forcé d'écouter les histoires plates d'un parent, légèrement ti-jo connaissant, qui en a toujours a rajouter sur tout. Cette fois il nous entretenait sur la qualité de l'essence de chez Costco, qui serait de la cochonnerie. Cet homme sait tout. Moi je sais qu'il n'est pas membre de chez Costco et ne peut donc pas profiter des bas prix de leur essence. C'est surtout pour ça qu'il leur invente trouve des défauts.
J'écoutais son laïus comme le faisait trois autres parents. Avec un mélange d'ennui et de fatigue.
Ton Cul Bien Lavé
Légèrement impatient à la vue de plus de 7 joueurs sortis avant lui, j'ai texté mon fils.
"Magne ton cul!"
Que je lui ai texté. En anglais.
Après l'écoute d'opinion tout aussi nulle que les premières de la part du même parent, j'allais bientôt être le seul parent en sa compagnie. Probablement le gars le moins intéressé au monde par ce qu'il disait.
Ton Cul Bien Lavé
Regard sur mon Iphone, mon fils ne m'a pas répondu. Errant mentalement ailleurs que là où celui qui me parle veut m'amener, je me rappelle soudainement, cet ami, à qui j'ai demandé un service. C'est toujours achalant ça, le suivi sur des promesses. On ne veut pas paraître agressant en insistant sur la date de livraison de la promesse, mais en même temps oui, Il faut donc faire preuve de doigté et de tact, Par texto, la subtilité n'est jamais facile.
Ton Cul Bien Lavé
D'autant plus que pour ce service, je passais par cet ami, qui lui, passait par quelqu'un d'autre pour pouvoir me répondre. Je dérangeais donc deux personnes avec une seule question chaque fois. Mais j'avais quand même payé ma transaction et ne voulait pas me faire rouler sur du non-livré. J'ai donc texté à cet ami ma question:
"Salut, scuze-moi, je ne veux pas être trop insistant mais est-ce possible de savoir si j'aurai ce que je t'ai demandé avant Noël?"
Ton Cul Bien Lavé
Il m'a répondu presqu'aussitôt:
"Je viens de parler à Feliciano et tu auras ça la semaine prochaine, promis"
Il me rend un fier service, il n'en est strictement pas obligé et je lui en suis fort reconnaissant. C'est donc avec beaucoup de reconnaissance que je lui écrit "merci beaucoup!"
Ton Cul Bien Lavé Celui qui parle tout seul à maintenant toute mon attention. C'est l'homme le plus plate sur terre. Les joueurs sortent toujours du vestiaire. Ce sont maintenant les fils de coach, Souvent les derniers à sortir. Toujours pas mon fils. Je m'informe:
"Monkee est-il toujours dans le vestiaire?"
"Oui, il prend sa douche" me répond l'un d'eux. C'est vrai. Ça fait du sens. Il n'avait pas l'habitude de prendre sa douche dans les vestiaire de hockey, mais là, avec les rénos, il a de bonnes raisons de le faire. Je devrai patienter. Mais j'ai toujours hâte d'aller me reposer ailleurs. Je rajoute à mon "Move your ass", "Your washed up ass" (ton cul bien lavé), pour le faire rire quand il le lira. Ce rajout marque aussi mon insistance, je veux aller dormir. me réchauffer, me nourrir convenablement, ne plus entendre ce père fatigant. Il faisait même attendre son fils pour terminer ses histoires plates qu'il voulait terminer.
Ton Cul Bien Lavé Monkee arrive enfin, me délivre. On revient à la maison, bien entendu, le garage est grand ouvert, les ouvriers scient du bois sur une scie ronde dehors dans la cour, il fera donc froid dans la maison.
15 minutes ont passées depuis mon dernier texto et je m'aperçois en entrant dans le garage que le "your washed up ass" a été envoyé a cet ami que me rend service!!!!!!!!!!!!!
Nooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooon!
Ça donne donc:
Lui:  "Je viens de parler à Feliciano et tu auras ça la semaine prochaine, promis"
Moi: "Merci beaucoup!"
Moi: "Your washed up ass"

Ton Cul Bien Lavé Cet ami l'a lu il y a  plus de 15 minutes, mais n'a pas commenté. Que pense-t-il? C'est un ami, mais pas de si près non plus. Je peux niaiser en direct avec lui, mais on ne connait pas tant que ça non plus. Il me rend service et moi je le remercie et lui parle de "washed up ass". Quelle est sa compréhension de l'anglais? Comprend-t-il que je l'insultes?
Je me confond en excuses pendant trois textos.
Ton Cul Bien Lavé "Désolé la dernière ligne était pour mon fils!"
"Je l'empressais de sortir de la douche"
"La première ligne était move your ass!"
Je ne sais pas si il a ri en lisant ceci. Mon fils et ma blonde, oui en tout cas.
Cet ami finit pas répondre "pas de trouble" dans un espace qui m'a paru une éternité.
J'ai hâte de le revoir. Pour en rire.
Zombie, me,
Singe aussi.
 


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Hunterjones 432 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines