Magazine Culture

Biennale d’art contemporain - Lyon 2015 (5)

Publié le 07 décembre 2015 par Onarretetout

Il y a environ 150 ans, Gustave Courbet, alors âgé de 35 ans, peignait L'atelier du peintre (© RMN-Grand Palais (Musée d'Orsay) / Hervé Lewandowski), qu'il présente en ces termes : "C'est le monde qui vient se faire peindre chez moi. À droite, tous les actionnaires, c'est à dire les amis, les travailleurs, les amateurs du monde de l'art. A gauche, l'autre monde de la vie triviale, le peuple, la misère, la pauvreté, la richesse, les exploités, les exploiteurs, les gens qui vivent de la mort". Il s'agit d'allégories.

ATELIER-PEINTRE-COURBET_article_popin

Emmanuelle Lainé, née en 1973, réalise pour la Biennale d'art contemporain de Lyon (2015) une oeuvre qui nous fait entrer dans l'atelier de l'artiste. S'installe une relation très particulière entre le visiteur que je suis, soudain inscrit dans une oeuvre dont certains éléments expriment le temps qui passe et d'autres témoignent du passage à l'acte. Il s'agit d'éléments concrets.

DSCN2693

Et le tableau de Courbet m'est revenu en mémoire dans la salle d'Emmanuelle Lainé. Me permettant de mesurer (très subjectivement) l'évolution de la place de l'artiste dans la société, sa façon de se saisir du matériau d'un siècle à l'autre (après la traversée du XXe siècle), sa capacité d'agir et son rapport aux choses et aux êtres. Dans la toile de Gustave Courbet, l'artiste est au centre ; dans l'installation d'Emmanuelle Lainé, on ne voit pas l'artiste. Dans la première, l'ordre n'est pas naturel ; dans la seconde, le désordre est lié au travail en cours. Et, quand on se recule un peu, on prend conscience d'être à l'oeuvre (la plante retournée sur son étagère fane au premier plan) dans la pièce d'Emmanuelle Lainé, tandis qu'on n'entrera jamais que symboliquement dans celle de Gustave Courbet.

DSCN2694


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Onarretetout 3973 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine