Magazine Culture

Le Prince de Conti Proposé à la Couronne Elective de Pologne ( IX )

Par Woland

Mais voici que parviennent de Pologne des nouvelles aussi curieuses que troublantes :

"... ... On apprit avec étonnement que l'abbé de Polignac s'était beaucoup trop avancé et, entre autres promesses, s'était engagé d'accorder que le prince de Conti prendrait à ses dépens (1) Kaminieck, occupé par les Turcs, et qu'il ferait cette conquête avant son couronnement : sans quoi son élection demeurerait nulle.

Un particulier, quelque grand et riche et appuyé qu'il fût, ne pouvait pas se flatter de suffire à cette dépense, et, de faire dépendre la validité de l'élection du succès de cette entreprise, c'était exposer la fortune d'un prince du sang non seulement à l'incertitude des hasards d'un grand siège, mais à toutes les trahisons de ceux qui se trouveraient intéressés à le faire échouer par leur engagement contre l'élection de ce prince. On en fut si choqué à la cour qu'on envoya Forval (2) en Pologne pour voir plus clair à ses avances de l'abbé de Polignac, essayer de raccommoder ce qu'il avait gâté, et donner des nouvelles plus nettes et plus désintéressées de toute cette négociation. ... ... ..."

(1) : il faut comprendre que tous les frais de l'entreprise restaient à la charge de Conti, lequel, malgré sa grande fortune, n'aurait pu suffire à une telle charge. Eût-il accepté la condition qu'il aurait dû demander à Louis XIV de l'aider.

(2) : nom d'un gentilhomme d'origine normande, qui fut bien souvent envoyé dans les cours européennes à cette époque pour tenter d'arranger des situations que l'on considérait comme perdues.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Woland 388 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazines