Magazine Amérique latine

Changement d'actionnaires en perspective à Página/12 [Actu]

Publié le 08 décembre 2015 par Jyj9icx6
Alors que Página/12 ne paraît pas aujourd'hui (ce journal bigrement anticlérical et parfois franchement antireligieux chôme en effet la fête de l'Immaculée Conception !), l'un de ses concurrents, La Nación croit savoir que le quotidien va prochainement changer de mains. Il rejoindrait d'ici peu les médias d'un syndicat ouvrier (1) qui possède déjà entre autres le centre culturel Caras y Caretas, une maison d'édition, Octubre, un club sportif, celui de Barracas (2), et la station de radio 100% tango, FM Malena 89.1. Bref un vaste groupe plutôt en pointe dans la culture populaire.
S'agirait-il d'une stratégie préventive d'un titre de presse qui s'apprête à retourner dans l'opposition ? Depuis douze années, Página/12 était en très bons termes avec le gouvernement national et bon nombre de gouvernements provinciaux et la rédaction n'a pas ménagé ses flèches contre les groupes de presse dits monopolistiques, dont celui de Clarín. Peut-être le journal pense-t-il devoir renforcer ses arrières avant la prestation de serment de Mauricio Macri, qui se tiendra après-demain, au Sénat, à midi.
D'après La Nación, il se pourrait que ce changement au niveau du capital de l'entreprise provoque un départ du directeur de la rédaction, qui tient cette fonction depuis vingt-et-un ans, et un changement de position pour Horacio Verbitsky, l'un des journalistes emblématiques (et très contestés) de la rédaction, lui qui s'est fait connaître du monde entier après l'élection du Pape François pour avoir conduit contre le cardinal Bergoglio un réquisitoire calomnieux et dans lequel transpire sa haine de tout phénomène religieux et une ignorance criarde du fonctionnement de l'Eglise et de son histoire. Depuis notre été 2013, Horacio Verbitsky est moins présent dans les colonnes du journal mais il est resté à la tête du CELS, une des instances officielles de surveillance des Droits de l'Homme en Argentine.
Pour aller plus loin : lire l'article de ce matin dans La Nación.
(1) Le syndicat des gardiens d'immeubles. (2) Son équipe de foot joue en troisième division. Chaque quartier de Buenos Aires a son club sportif qui ne se résume pas à une équipe de football mais offre une large panoplie de sports et de services sociaux et culturels à ses sociétaires : dispensaire, cours du soir, loisirs pour les retraités, conseils juridiques, etc.

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Jyj9icx6 2740 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte