Magazine Culture

Chronique Manga : Arsène Lupin Tome 1

Publié le 08 décembre 2015 par Lemediateaseur @Lemediateaseur

Les éditions Kurokawa nous gâtent toujours autant. Après Les Misérables (voir nos chroniques ici et ici) adaptés de Victor Hugo par Takahiro Arai, depuis le 10 novembre, nous pouvons redécouvrir une autre saga littéraire française : Arsène Lupin, adapté de Maurice Leblanc par Takashi Morita.

Le tome 1 nous propose une réécriture de la pièce de théâtre intitulée Arsène Lupin. Après une expédition de 7 ans au Pôle Sud, le Duc Jacques de Charmerace est enfin revenu dans son château en Bretagne. Il s’apprête à épouser Germaine Gournay-Martin, la fille d’un richissime bourgeois parisien.

Peu de tant après son retour, il apprend que le célèbre Arsène Lupin, a dérobé une partie de la collection de tableaux de son beau-père, mais également son propre portrait, trois ans auparavant. C’est ce moment que choisi le gentleman cabrioleur pour annoncer qu’il a l’intention de renouveler un vol dans la collection de M. Gournay-Martin, afin de récupérer, notamment, le diadème de la Princesse de Lampalle, ayant appartenu à une amie proche de Marie-Antoinette et miraculeusement sauvé de la Révolution.

Après cette annonce, c’est le branle-bas de combat, un retour précipité à Paris, afin d’arriver avant le cambrioleur à l’hôtel particulier de la riche famille. Cependant les voitures du futur beau-père de M. le Duc ont été volées à part une très vieille. Jacques propose de l’utiliser pour rouler toute la nuit, pendant que M. Gournay-Martin et sa fille rentreront à Paris par le train.

Malheureusement, Charmerace arrive trop tard suite à une panne, et Arsène Lupin a pu dérober des tableaux et des meubles, mais heureusement pas le diadème. Prévenus, le juge d’instruction Formery et l’Inspecteur Ganimard, un vieil ennemi de Lupin, arrivent pour mener l’enquête.

Jusqu’à quelle extrémité le gentleman cambrioleur va-t-il aller pour récupérer le diadème de la Princesse de Lampalle ? Nous vous laisserons le découvrir dans ce premier volume qui met l’eau à la bouche.

En effet, les dessins sont très beaux, l’histoire est bien adaptée et le tout donne envie de lire le prochain tome. Et l’attente ne sera pas si longue, puisqu’il est prévu pour le 10 décembre. Alors, n’hésitez pas à redécouvrir ce classique des romans policiers du début du XXème siècle.

arsene-lupin-tome-1-cover

Arsène Lupin Tome 1 de Takashi Morita, traduit par Fabien Nabhan, Editions Kurokawa, 256 pages, 7,65€.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Lemediateaseur 66837 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine