Magazine Culture

Mon Top 15 ciné de l’année

Publié le 31 décembre 2013 par Franck Lalieux @FranckLalieux

Nous sommes le 31, nous nous apprêtons à passer en 2014. Cela ne signifie pas grand chose en l'état, mais cela donne tout de même un point de repère. Pour le sujet de cet article, cela me permet surtout de classer tous les films que j'ai vus cette année par ordre de préférence, après avoir chié sur 10 d'entre eux dans un précédent post. Mais ils le méritaient ! J'étais parti au départ pour en faire un top 10, mais je me suis rendu compte que j'ai vraiment aimé beaucoup de films cette année, contrairement à ce que mon précédent top a pu laisser penser. Je vous propose donc mon top 15. Certains ne seront pas d'accord, d'autres s'exclameront même " j'vais t'gifler " ou bien " j'vais t'tabasser " selon l'humeur du jour (private joke), mais j'assume chacun de mes choix.

Je disais un peu plu haut que je les classe par ordre de préférence, mais c'est la préférence du moment. Cet ordre change selon mon humeur, mais je suis bien obligé d'en fixer un en caractères noirs. Débutons sans plus attendre.

1 - La Vie d'Adèle

Pour moi, ce fut le film parfait, la fusion parfaite de tous les langages du cinéma pour aboutir à une émotion pure : direction d'acteurs, scénario, cadrages, découpage... J'en ai déjà fait la critique sur ce blog. Pour moi, ce film fut un miracle, point barre.

2 - Le Loup de Wall Street

Le grand retour de Martin Scorsese. Une plongée dans la débauche des traders des années 90, qui n'en avaient jamais assez. Scorsese et Di Caprio emportent le rêve américain dans un tourbillon de débauche à base de coke, putes et argent. La caméra de Scorsese filme tout ça sans jamais en jouir, sans jamais en faire l'apologie. Ces personnages sont des bouffons, de plus en plus grotesques, et la chute est inévitable. Mais, contrairement à ses précédents grands films suivant le même schéma ( Casino, Les Affranchis...), point de rédemption à la fin. Belfort en veut encore, mais cela ne lui procurera jamais de plaisir. Le Loup de Wall Street, c'est le retour du Scorsese énervé, avec un Di Caprio qui livre une performance absolument démente et déjantée, il est absolument génial, déployant même, à certains moment, un génie burlesque qu'on ne lui connaissait pas (la séquence ou il est totalement défoncé aux Qualuudes et doit rejoindre son domicile avec sa Ferrari). Les procédés scénaristiques donnent une énergie incroyable au film, des dialogues incroyables comme on en voyait chez Scorsese dans Raging Bull, Les Affranchis ou encore Casino, le personnage principal qui s'adresse directement au spectateur pour tout lui montrer, les scènes de partouzes cokées... Et les seconds rôles géniaux : McConaughey en mentor timbré, ou Jonah Hill, génial et toujours drôle, qui récupère la place généralement attribuée à Joe Pesci dans les précédents grands films de Scorsese, mais en moins agressif et plus loyal. Un grand film, un grand shoot. On en redemande !

3 - Django Unchained

Après l'avoir visité à sa façon dans Kill Bill Vol 2 et Inglorious Bastards, Tarantino prend à bras le corps le western spaghetti et livre un film encore une fois génial, dialogues, scènes d'action foudroyantes, références multiples... Du très grand Tarantino, un film à revoir encore et encore.

4 - Passion

Film noir comme De Palma sait les faire, jeu de manipulation, séduction, femmes fatales... Un grand De Palma !

5 - Mud

Film d'aventures, drame intimiste, pureté de l'amour, ode à l'enfance. Je suis tombé totalement sous le charme. Les deux gamins sont absolument épatants, de même que McConaughey, qui m'impressionne de plus en plus.

6 - Zero Dark Thirty

La traque de Ben Laden par une femme agent de la CIA. Bigelow, dont j'ai détesté son Point Break, avait déjà commencé à m'impressionner avec Démineurs. Elle m'achève avec ce film haletant, très bien documenté, jusqu'à l'attaque finale impressionnante de maitrise !

7 - Le Hobbit : La Désolation de Smaug

Le seconde volet de la trilogie est un incroyable film d'aventures, virtuose, splendide, merveilleux. Peter Jackson maitrise son découpage dans ses scènes d'action, et arrive à créer une scène intimiste avec un dragon gigantesque. Grandiose !

8 - Cloud Atlas

Je considérais les frères Wachowski largement surestimés. Matrix 1 était très bon, mais les deux suivants venaient gâcher l'ensemble. Et Speed Racer ne m'avait pas emballé. J'ai fermé ma gueule devant Cloud Atlas, superbe fresque pour la liberté en forme de lettre d'amour au cinéma, ou le tout est supérieur à la somme de ses parties. Il y a aussi l'idée de l'écho de nos actes à travers les âges, qui confère au film une portée plus profonde qu'il ne paraît. Et le thème musical du film est superbe.

9 - Gravity

L'expérience spatiale 3D totale. Tout en plans séquences, Cuaron virtuose et Sandra Bullock nous rassure quand à sa capacité d'actrice dans un rôle difficile, qu'elle tient haut la main.

10 - A Touch Of Sin

Splendeur des cadrages, 4 segments en forme de faits divers, chroniques sociales d'une Chine nouvelle en proie au chaos du capitalisme. Percutant !

11 - Le Géant Egoïste

On dirait une histoire à la Dickens. Un gamin qui sèche l'école vagabonde et entreprend de gagner de l'argent en récupérant un peu partout de la ferraille pour la revendre. Il embarque avec lui son meilleur ami, facilement influençable. Le Géant Egoïste est donc cet homme, qui gère la casse et envoie ces gamins faire son sale boulot. Des personnages comme on en croise par dizaine dans l'oeuvre de Dickens. Le film est très beau, distillant un certain fantastique dans certaines images propre à l'imaginaire d'enfant, qui se retrouve en terrain d'adultes. Les jeunes interprètes sont magnifiques.

12 - Les Garçons et Guillaume, à Table !

Guillaume Gallienne, personnalité atypique qui n'entre dans aucune étiquette, se raconte dans ce film qui est la bonne surprise de l'année en comédie française. Touchant, très drôle, bien écrit et subtil, c'est un vrai régal. Et le voir interpréter sa mère est absolument irrésistible !

13 - Twenty Feet From Stardom

C'est le film euphorisant de l'année ! Qui redonne tout leur mérite à ces fabuleuses choristes noires qui ont sublimées les plus grandes chansons pop ou rock. De Mick Jagger à Sting en passant par Springsteen, tous sont là pour leur rendre hommage. Un film qui donne envie de chanter et danser !

14 - Snowpiercer

Lutte des classes dans une SF d'anticipation, unité de lieu (un train) dont l'espace est visuellement maitrisé. Le film de SF de l'année !

15 - The Immigrant

Le dernier James Gray met peut-être un peu l'émotion en sourdine, il n'empêche que tout est parfait dans sa mise en scène. La photographie est sublime, de même que Marion Cotillard. Le dernier plan, incroyable, est le très beau point final d'un mélodrame qui n'est jamais larmoyant. Splendeur.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Franck Lalieux 162 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine