Magazine Culture

Un petit texte comme chat

Par Arieste @Arimya35

logo-plumes-aspho-4-c3a8me-tirc3a9-du-tumblr-vanishingintocloudsDans un début de roman classique, le chat dormait au coin du feu. Il aimait cette ambiance apaisante, où l’espoir de lire une bonne histoire était idéal pour se blottir.

A l’inverse, il ne s’attardait jamais dans les mièvres navets, où le baragouinage instable pouvait s’écrouler à tout moment. Il fuyait les comédies guimauves où les amoureux batifolaient faute d’avoir su se parler.

Les seules liaisons qu’il aimait était celles de la musique, où les refrains fournissaient de confortables coussins. Toutes les plages n’étaient cependant pas de son goût, et les chansons sans inspirations étaient des endroits louches où l’on pouvait se prendre un coup de balai ou d’essuie-glace si on ne prenait pas garde.

Mais il préférait encore les histoires abracadabrantesques comme celle-ci, où tout était possible.

Un texte écrit dans le cadre des plumes d’Asphodèle, où il fallait utiliser les mots suivants : espoir, guimauve, comédie, musique, plage, liaison, mièvre, baragouinage, égalité, classique, chanson, inspiration, balai, (essuie-glace : facultatif), navet, louche, roman, abracadabrantesque (facultatif), amoureux(se) et batifoler.

J’espère que la lecture vous a plu.


Classé dans:Je lis

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Arieste 2054 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines