Magazine Cinéma

Les cinq legendes - 3/10

Par Aelezig

z01

Un film d'animation de Peter Ramsay (2012 - USA) - Studios Dreamworks

Inintéressant.

L'histoire : Quatre personnages de légende, le Père-Noël, Le lapin de Pâques, la fée des dents, le marchand de sable, veillent sur les enfants. Qui semblent menacés par l'abominable Pitch qui lui, veut les effrayer. Ils accueillent alors un cinquième gardien, Jack Frost, pour lutter contre Pitch.

Mon avis : Je ne suis pas très fan d'animation, sauf s'il y a des princesses. Mais mon homme adore ça. Hier soir, je pensais voir La famille Bélier sur Canal+ (depuis le temps qu'on en parle) et le mari a dit "Mais non ! Tu t'es encore trompée de chaîne ! Ce n'est pas sur Canal...". M'ouais... c'est vrai qu'entre toutes chaînes, je m'emmêle grave les pinceaux. Et ce petit malin de m'annoncer insidieusement "Par contre, il y a un film d'animation sur la 2 " - "Y a des princesses ?" - "Euh non... mais une fée !" - "M'ouais... ben si tu y tiens...". Ah l'enthousiasme des petits garçons ! En plus, trois étoiles sur le Télé Loisirs, un argument imparable... De toutes façons, je n'ai pas appelé Miss Gougueule, vu que l'affaire semblait perdue d'avance, en ce qui me concerne, malgré cette fée, seule "femme" de toute l'histoire, du reste. Bande de machos.

z02

J'ai rien compris au début. Car ces fameuses légendes ne sont pas franchement claires pour nous petits Frenchies. D'abord ce lapin de Pâques : nous c'est les cloches ou éventuellement les poules. La fée des dents, en France c'est une souris. Pitch n'existe pas (c'est normal qu'il ressemble à Vincent Cassel ?). Le marchand de sable n'est connu de la génération des plus de 50 ans (celui-là au moins je l'ai capté). Quant au père-noël, il m'a fallu un certain temps pour piger que c'était lui, on aurait plutôt dit une sorte de hipster... Et là-dessus, le gamin qui se prend pour la Reine des Neiges avec son bâton magique, nous, on n'en avait jamais entendu parler... Ca m'a énervée. Je me demande ce que les petits Français en ont pensé, s'ils ont adhéré quand même, face à ces "légendes" pas de chez nous. Comprenons-nous bien, je ne suis pas hostile aux légendes "étrangères", bien au contraire ! Mais je trouve que les producteurs auraient dû tenir compte du fait que tout le monde ne connaissait pas ces personnages, et auraient dû être plus explicites au début de l'histoire, afin de bien les situer. Il y a d'ailleurs (mais il en aurait fallu plus) une petite réplique amusante de la Fée des dents, qui voyant une petite souris déclare : "Ah, c'est la succursale française !". Mais c'est au milieu du film. Il aurait fallu plus de mise en situation au début, pour qu'on s'attache à ces "succursales" américaines. Car... les gros boeufs : toutes ces légendes sont nées en Europe !

En plus, je suis hyper vexée de ne pas le connaître, le Jack Frost, qui est, paraît-il, un personnage très célèbre dans le monde anglo-saxon, que je vénère par ailleurs. A noter qu'il n'est sans doute qu'une variante de la reine des neiges d'Andersen (XIXe), car lui est né au début du XXe...

Une fois que j'ai réussi à situer les personnages, j'ai essayé de m'intéresser. De suivre leurs aventures avec enthousiasme. Je n'ai pas réussi. Pas drôle, pas amusant, histoire banale, lisse, tellement lisse. 

Le visuel par contre est somptueux, je me suis donc cantonnée à regarder les images. Tandis que mon cher et tendre... s'est gentiment endormi. Super les films d'animation, hein ? Du coup, on n'a même pas regardé jusqu'au bout.

z03

Libéré, délivré...

J'ai donc été hyper surprise de constater que les critiques sont plus qu'excellentes et que le film a fait 2.800.000 entrées en France. J'ai tout faux. J'ai pris un coup de vieux, dîtes donc. Drôle, éblouissant, magique, virtuose, poétique... voilà ce qu'ils disent, en majorité. Heureusement quelques ronchons comme moi n'ont pas aimé : ""Les Cinq Légendes" gâche d'excellents éléments par une paresse formelle étonnante et une mièvrerie éprouvante" (Critikat) ; "on a l'impression d'être resté bloqué devant une vitrine de Noël d'un magasin de luxe pendant une heure et demie." (Le Monde) ; "farce mièvre, voire démodée, faute de suspense, d'humour et de coups d'éclat." (Le Parisien).

Faut que je demande à mes petits loups s'ils l'ont vu et s'ils l'ont aimé.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Aelezig 127315 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines