Magazine Cinéma

Une pure affaire - 1/10

Par Aelezig

z17

Un film de Alexandre Coffre (2011 - France) avec François Damiens, Pascale Arbillot, Laurent Lafitte, Gilles Cohen, Didier Flamand

Tout à fait médiocre.

L'histoire : David et Christine, mariés, deux enfants, s'ennuient dans leur vie pépère, de petites gens de la classe moyenne tirant vers le bas à cause de la crise. Christine vient même de perdre son boulot et n'ose l'avouer à son mari. Lequel, en récupérant sa voiture chez le garagiste, fait une étrange découverte : un sac rempli de sacs de drogue, avec un portable. Et les "clients" n'arrêtent pas d'appeler. David se prête au jeu et commence à gâter son épouse. Il finit par lui avouer son forfait, mais déclare qu'il ne culpabilise pas : ils sont les dindons de la farce depuis vingt ans, cette drogue de toutes façons aurait été vendue, et ils vont enfin vivre sur un grand pied après des années de labeur non reconnu. Sauf que le propriétaire du sac réapparaît...

Mon avis : Allez, on se fait mal avec une comédie française, encore. Je suis super fan de François Damiens, en ce moment, alors on a regardé ce film, inconnu au bataillon, rien que pour lui. Et ben heureusement qu'il est là, parce que franchement c'est le seul atout de cette Pure affaire, complètement niaise, vue et revue. L'acteur arrive à nous faire sourire par son incroyablement riche jeu d'expressions, mais le reste... Même Pascale Arbillot, qui d'habitude est une comédienne plutôt juste et intéressante, surjoue constamment.

Un autre atout quand même : c'est très court, 1h20 !

Passez votre chemin, y a rien à voir.

z18

Je suis toujours très surprise quand le public s'enthousiasme pour un film que j'ai trouvé bien nul. Mais ce qui me surprend encore plus, c'est quand la critique professionnelle est élogieuse, voire très élogieuse, alors que les spectateurs eux n'ont pas vraiment suivi. C'est le cas encore ici. On note chez les pro : intelligent, bien écrit, délicieusement amoral, sens du découpage, drôle, incisif, cocasse, farfelu... Hum, ils ont dû mettre le nez dans la poudre des producteurs et distributeurs avant de voir le film !

Heureusement, quelques voix, qui pour le coup semble plus objectives, pensent que tout ça est bien mollasson... Et le public, donc, qui dans l'ensemble a été très déçu.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Aelezig 127315 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines