Magazine Culture

Cécile Duflot fait la manche à François Hollande et au PS : les écolos rentrent à la maison

Par Sergeuleski

duflot, eelv,écologie,ps,hollande,présidentielle 2017, serge uleski

Panique à bord de la chaloupe EELV !

Au lendemain des élections régionales, avec 607758 voix soit 1.354% des inscrits (45 millions) et 2.80% des suffrages exprimés (22 millions) au premier tour des élections régionales de 2015, EELV rentre à la maison, le PS... dans la perspective des législatives de 2017 qui s'annoncent catastrophiques pour ce "parti" en voix de disparition.

En effet, l’ex-ministre du logement et coprésidente du groupe écologiste à l’Assemblée nationale, Cécile Duflot, propose à François Hollande ( au PS donc) de mettre sur pied « une coalition de transformation » , une « coalition » avec les communistes.

Exit le parti de gauche, bonjour Jean-Pierre Mélenchon candidat à la prochaine présidentielle !

Faut dire que... après sa prestation du premier tour des Régionales, jamais EELV n'aura été aussi dépendant du PS, un PS lui-même naufragé quoi que l'on puisse dire.

Mais alors, ce parti du scandale qu'est EELV quand on sait l'urgence environnementale admise par tout le corps électoral... coulera-il en 2017 avec le PS, après la présidentielle et les législatives ?

Souvenons-nous d'une Cécile Duflot, à la tête d'un parti EELV qui, en 2012, refusera le ministère de l'écologie pour préférer celui du logement ; une Cécile qui quittera le gouvernement à l'arrivée de Manuel Valls avant de coucher sur le papier ses désillusions avec un titre "De l'intérieur", ouvrage paru en Aout 2014 qui attaque frontalement François Hollande et ses ministres (les bonnes feuilles ICI).

   Cécile et EELV rentre donc à la maison, pas la leur puisqu'ils n'en ont pratiquement plus, mais celle du PS, et font la manche : ce PS de Valls acceptera-t-il de lui faire l'aumône en 2017 tout en lui faisant la courte échelle au moment des législatives puisqu'il n'est question que de cela finalement ?

En contrepartie, EELV acceptera-t-il de ne pas présenter de candidat au premier tour de la présidentielle de 2017 "contre" Hollande facilitant ainsi ses chances d'être présent au second tour ?

 La réponse à ces questions dans quelques mois. Patience donc.

_____________

Pour prolonger, cliquez : Le PS doit mourir pour que la gauche renaisse


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Sergeuleski 6225 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines