Magazine Beauté

Est-ce la fin de mon blog ?

Publié le 20 décembre 2015 par Anything Is Possible @fanny_aip

Par où commencer... Ce n'est pas un sujet facile à aborder et j'ignore même si j'aurais le " courage " de publier cet article. Depuis quelques jours (quelques semaines), je me pose 1001 questions sur le blog. Son intérêt. Son avenir.

Lancer mon blog est une idée que j'avais dans un coin de ma tête depuis des années... Moi qui ai toujours aimé écrire, et qui en plus regardais quotidiennement des blogs avec grand intérêt. J'ai décidé de franchir le cap dans un moment particulièrement " perturbant " pour moi. C'était en janvier 2015... Bientôt 1 an. Je venais de passer au tribunal pour l'officialisation de mon divorce, j'apprenais que j'allais être licenciée économique, j'étais à Troyes mais Paris (où j'ai vécu 30 ans) me manquait... Dans cette totale perte de repères, je continuais de voir les choses positivement. Mon divorce signait une séparation qui avait eu lieu depuis belles lurettes. Mon licenciement était la chance de me mettre un coup de pied aux fesses en arrêtant un job qui me faisait chier pour une boîte que je n'aimais pas particulièrement (c'est surtout le job qui m'a permis de venir en Province). J'avais rencontré quelqu'un avec qui j'étais en couple depuis quelques temps et avec qui j'étais bien (malgré un contexte hautement complexe). Et j'avais mon fils pour lequel j'étais bien décidée à tout faire pour lui offrir la plus belle des vies. La culpabilité de le priver de son père au quotidien était déjà bien suffisamment présente. Mais ça c'est un autre sujet. Dans cette valse de changements, l'occasion me semblait toute trouvée de lancer - enfin ! - mon blog. Pour moi. Pour me faire plaisir.

L'aventure a démarré et rapidement, j'ai eu des retours très positifs, de la part d'autres blogueuses " influentes ", de mes proches, etc. Je me suis vite prise au jeu voulant tenir un rythme régulier et cherchant sans cesse à m'améliorer et à produire du contenu de qualité. Je me suis beaucoup investie (trop ?) et finalement je me suis bien trop mis la pression. Mes sentiments à l'égard de mon blog ont été pas mal en dents de scie. Tant il pouvait me combler de joie qu'il pouvait me " péter " totalement le moral. Le retour des lectrices, des commentaires adorables, une sélection Hellocoton, des stats qui augmentent un peu... Le kiff total. Mais à l'inverse, un article qui semble ne pas plaire, ne pas avoir de commentaires, ne pas être en sélection, ou avoir l'impression d'écrire uniquement pour son mec... Et là, c'était le bad quasi-assuré.

J'aurais aimé finalement que mon blog me touche moins... Mais ce que la plupart des blogueuses disent est vrai. Un blog prend une place immense dans votre vie... C'est du quotidien. Réfléchir à un article, faire des photos, écrire, valider des commentaires, repenser le design, gérer les réseaux sociaux, etc. Et parfois j'ai la sensation horrible de faire tout ça " pour rien ". Les mots sont lâchés. Les motivations initiales d'ouvrir mon blog étaient de partager, d'écrire à nouveau, d'apprendre des choses, et de satisfaire ma passion pour le web. Etc. Puis c'est dingue de voir à quel point d'autres envies arrivent. Je ne suis pas quelqu'un de vénal, attiré par l'argent, les cadeaux et le luxe... Vraiment pas moi ça. Mais entre vous et moi, j'aurais aimé avoir plus de " propositions ". Et là je mets des gros guillemets. Le problème n'est pas de ne pas avoir de propositions, le problème est que je ne peux pas m'empêcher à un moment donné de me comparer à mes " collègues " blogueuses. M. me demande souvent pourquoi je ne " contacte " pas certaines maisons d'éditions ou autre... Mais je n'ai absolument pas envie de " quémander ". Je n'en retirerais aucune satisfaction. Je n'ai pas envie d'avoir des cadeaux, j'aurais juste aimé avoir " une certaine reconnaissance ". Toujours ce problème de confiance en moi qui se positionne trop souvent comme un nuage noir au-dessus de ma tête. Un nuage qui trop souvent me paralyse.

Quand je vois certaines blogueuses se mettre en avant en disant en gros qu'elles ont un milliard de choses parce-qu'elles le méritent (déjà la notion de mérite est bien subjective pour tout-à-chacun) et qu'elles n'ont jamais rien demandé, ça me fait doucement (sou)rire. Dans mon précédent taf, j'étais responsable de la communication et community manager pour un site e-commerce. Je ne vous raconte pas le nombre de mails que je recevais de la part de blogueuses. Dont certaines aujourd'hui qui " cartonnent " et qui tiennent ce genre de discours. Enfin bref.

Je suis " confrontée " à deux genres de blogueuses. Même si on sait qu'il y a de place pour tout le monde, j'ai parfois l'impression que c'est la compét'. La course aux followers, la " standardisation " des galeries Instagram, etc. Et je n'ai absolument pas cet esprit-là. Je déteste la " compétition ", sûrement pour ça que je détestais enfant de nombreux sports. Se mesurer à d'autres ce n'est pas pour moi. Le premier genre, ce sont celles qui se vantent d'avoir moult partenariats alors qu'elles ont des blogs de piètre qualité. Ce n'est pas méchant quand je dis ça... Mais un blog au design dégueulasse avec des textes bourrés de fautes... Pfff quand même. Dans ces cas-là, je me dis merde... Mon blog doit être sacrément à chier. Pourtant, je ne fais jamais d'articles en me disant que tel ou tel sujet va marcher. Je pourrais citer des dizaines et des dizaines de billets écrits en sachant pertinemment qu'ils ne seraient pas mémorables dans l'histoire de la blogosphère. Qu'ils n'attireraient pas le plus grand nombre. Mais j'ai eu envie de les partager parce-que ça me tenait à cœur.

Puis il y a l'autre catégorie, celle des blogueuses douées en tout. Mais genre tout. Les meufs font des bêtes de vidéos, des photos canons avec des mises en scènes de dingo, des textes top, etc... Et là je me sens toute petite à côté d'elles. Et je continue la liste de tout ce que j'aimerais apprendre/améliorer dans les semaines et mois à venir. Parfois je suis motivée comme jamais. Alors que d'autres fois je me dis que je n'y arriverais jamais. Car ce n'est pas une question de travail. Mais une question de talent.

Mon blabla est sans fin et je félicite celles qui seront arrivées jusque là. J'essaye juste d'expliquer la contradiction de mes sentiments. Je ne fais pas un blog dans l'optique d'être une " star " de la blogo, mais souvent le manque de retours, de commentaires, des stats franchement pas glorieuses, etc. participent négativement à ma confiance en moi. Alors je ne sais pas où j'en suis et où je vais. Je ne sais pas si c'est dû à cette période de fin d'année qui sonne l'heure des bilans et des projets. Et pas mal de projets flippants qui demandent tellement cette fichue confiance en moi qui me fait tant défaut. Peut-être est-ce dû tout simplement à une fatigue générale passagère. Mais voilà, je me demande s'il existe un intérêt de continuer ce blog. Peut-être que je perds mon temps finalement et que je pourrais me contenter de conseiller mes proches sur telle lecture, tel film, tels trucs de beauté et opter pour un journal intime quand j'ai besoin d'écrire.

Peut-être que je vous publierais dans la semaine l'article initialement prévu aujourd'hui... Mais là je ne me sentais pas de faire " semblant "... Même 3 jours. Peut-être que vous penserez juste que je suis une grosse casse-couilles parce-que finalement je vais " respecter " mon rythme de publications et que je continuerais dans les semaines à venir plus motivée que jamais. J'ai écrit à cœur ouvert, sans réfléchir...Avec un fameux effet cathartique. Alors désolée si j'ai blessé certaines, désolée si je vous ai franchement saoulé(e)s, et surtout désolée si vous n'avez rien compris. ^^ Moi-même je ne suis pas sûre de savoir où je veux en venir. Merci à celles et ceux qui auront pris le temps de lire mes mots/maux, celles qui me suivent au quotidien et qui me donnent le smile avec leurs commentaires toujours si bienveillants, si adorables. Oui, dans tout cet océan de doutes, ça me semblait primordial de remercier celles qui apprécient mon blog. Parce-que ça vaut de l'or. <3


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Anything Is Possible 6795 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte