Magazine Culture

La Page Blanche

Par Mayday

La Page Blanche
Je suis ravie de vous connaitre
Où étiez-vous tout ce temps?
Voyez-vous notre amitié naître?
Veuillez accepter ce présent.
Je vous ai taillé sur mesure
Un petit coin du paradis
Vous y trouverez votre pâture
En revoudrez quand c'est fini
Permettez que je me confesse
Quand je vous vois, mon cœur s'empresse
Dès que je perçus votre corps
je sus, vous êtes mon prochain tort.
L'amour est une sorte de jeu
Très cher, vous y prêterez-vous?
Nous allumerons un grand feu
Dont on ne saura venir à bout.
Et je lirai dans vos yeux bleus
Que l'amour ne peut être que fou.
Ce feu serait-il éternel?
Ou nous réduirait-il en cendre?
L'embrasement serait-il tel
Qu'il ne servirait plus d'attendre?
Quand d'autres cieux vous appellent,
Dites, le mien valait-il de s'en éprendre?
Mettons y notre grain de sel
Les règles, on va les réapprendre.
Nous sommes hardis et intrépides
Ensemble nous irons très loin.
Le temps que l'on se débride
On se dévoilera avec soin.
Mes traces marquent, à en être turbide,
Votre âme et ses moindres recoins.
Avant vous, je crus clore le livre
Des histoires de mes amants.
Si vous voulez, très cher, me suivre
Dans le gouffre de mes démons,
Pour vous, j'y décroche,
Une page blanche.
J'y coucherai votre nom..

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Mayday 134 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines