Magazine

"Django unchained" par Quentin Tarantino

Publié le 26 décembre 2015 par Paulo Lobo

Le western spaghetti sublimé par la maîtrise stylistique et le panache de Tarantino. Le trublion a toujours le sens de la forme et le goût de la dérision, mais on sent dans ce film une profondeur et une gravité nouvelles. Il y a de la colère et de la rage plus que de y coolitude dans sa dénonciation de la barbarie esclavagiste qui longtemps a fait partie de l'ADN de la nation américaine. Une nouvelle fois, après les "Inglorious Basterds, Tarantino se propose un redresser les torts et injustices de l'Histoire en faisant usage de sa liberté de fiction.Django est un film flamboyant sur le plan visuel, la reconstitution de l'univers western est très réussie, la photographie est super bien léchée, avec un soin extrême apporté aux costumes et aux décors. Servie par un scénario en béton et des dialogues intelligents et malicieux, l'interprétation est un pur régal, Jamie Foxx, Christopher Waltz, Di Caprio et Samuel Jackson s'en donnent à coeur joie et sont épatants. Bien sûr, la bande son est un régal, iconoclaste et pétaradante à souhait.J'aime l'art de Tarantino de faire durer certaines séquences au-delà de ce qu'il est usuel dans le cinéma conventionnel, j'aime ses digressions bavardes et humoristiques qui souvent se terminent par un déferlement de violence ciselé de main d'orfèvre, j'aime ses mille et un clins d'oeil à des oeuvres antérieures.Le film fascine également par la fabrication graduelle qu'il propose d'un nouveau héros "américain", impitoyable et intraitable face au racisme ordinaire et à l'inhumanité érigée en système économique et politique.Mine de rien; mine de série B, j'ai l'impression qu'avec ce "Django unchained", c'est à l'Amérique d'aujourd'hui que Tarantino s'adresse, en tout cas à un certain nombre d'Américains qui se considèrent toujours comme garants de la grande nation et de l'ordre moral.Un film engagé, un film enragé.

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Paulo Lobo 1390 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte