Magazine Culture

[Test] Tom Clancy’s Rainbow Six Siege : opération précaution !

Publié le 17 janvier 2016 par Linfotoutcourt

Annoncé lors de la conférence d'Ubisoft à l'E3 2014, Tom Clancy's Rainbow Six Siege a connu différentes modifications avant d'arriver dans nos contrées. Mais que vaut ce nouvel opus d'une licence à succès?

D'emblée, le scénario réitère une histoire de terroristes voulant saccager le monde à coup d'armes chimiques et de prises d'otages. Trop classique et avare en informations, l'intrigue ne surprend à aucun moment.

Doté de graphismes plutôt réussis, cet opus impressionne par un level-design imaginatif et un réalisme époustouflant. Les décors destructibles se révèlent littéralement la meilleure fonctionnalité du jeu, le rendant dynamique à souhait. À cela s'ajoute une bande-sonore épatante, composée de multiples bruits de pas, de tirs et de détonations en tout genre. Bien que les cartes soient suffisamment variées, les modes d'opposition restent très similaires, dommage. Seul le mode Otage se démarque des autres, même s'il est quasiment impossible de sauver l'otage, conséquence d'un déséquilibrage notable entre les deux équipes. Malgré cela, le titre accroche le joueur par ses mécanismes et ses stratégies intelligentes et il passera de nombreuses soirées à réussir le plus d'opérations à l'aide de ses amis.

Tom Clancy's Rainbow Six Siege épate du côté artistique et réalisme, mais prêche pour le moment au niveau du contenu.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Linfotoutcourt 85340 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine