Magazine Beaux Arts

Henri Matisse

Publié le 17 janvier 2016 par Jigece
1907, Henri Matisse : Nu bleu (Souvenir de Biskra)

Henri Matisse, né le 31 décembre 1869 au Cateau-Cambrésis et mort le 3 novembre 1954 à Nice, fut le chef de file du fauvisme, dont André Derain, né le 10 juin 1880 à Chatou et mort le 8 septembre 1954 à Garches, fut également l’un des fondateurs.
C’est en 1901 que Matisse, Derain et Maurice de Vlaminck se rencontrent. Ensemble ils cherchent de nouvelles manières de peindre. Ils utilisent un dessin simple et juxtaposent des couleurs violentes pour traduire le mouvement et la profondeur. Au Salon d’automne de 1905, l’accrochage de leurs œuvres, avec celles de Albert Marquet et Kees Van Dongen provoque un scandale par leurs couleurs pures et violentes posées en aplat. À la vue de ces tableaux regroupés dans une même salle, le critique Louis Vauxcelles compare l’endroit à une « cage aux fauves ». L’appellation de « fauve » est aussitôt adoptée et revendiquée par les peintres eux-mêmes.
Cette période marque pour Matisse la reconnaissance de son travail, lui permettant enfin une relative aisance matérielle. Devenu chef de file, Matisse publie en 1908 un article intitulé : Notes d’un artiste. La couleur pure. Celui-ci fait figure de manifeste dans toute l’Europe… Matisse est le seul peintre du groupe à conserver son style jusqu’à la fin de sa vie.

En 1933, Matisse fait poser un nouveau modèle : Lydia Delectorskaya. Lui qui, jusque là, peignait surtout des brunes (Mme Matisse, ou Lorette, un modèle italien professionnel) trouve une nouvelle inspiration auprès de cette blonde slave (elle est né à Tomsk, en Sibérie occidentale). Elle a vingt-trois ans. Modèle, puis aide d’atelier et secrétaire de Matisse, garde-malade et dame de compagnie de sa femme, elle restera finalement vingt ans avec le peintre, jusqu’à sa mort.
« Trois éléments sont essentiels à l’inspiration de Matisse, écrit Lydia Delectorskaya dans son deuxième livre Contre vents et marées, la vie intérieure du modèle, un esprit éveillé, la parure. Dès la première séance, Matisse faisait essayer à chaque nouveau modèle qui avait éveillé son intérêt, plusieurs robes de sa réserve ». Le troisième point fondamental était « un corps expressif, harmonieux ».
Lydia répond magnifiquement à ces trois critères qui feront naître peut-être les plus beaux dessins et peintures de Matisse. Jamais, il ne se lassera de la dessiner et de la peindre. Jusqu’en 1939, Matisse enchaîne les dessins et les peintures d’après cette femme à la souplesse de danseuse, aux canons de beauté idéale.

Mais en 1941, atteint d’un cancer, Matisse est hospitalisé à la clinique du Parc de Lyon. Il utilise alors la technique des gouaches découpées et commence la série Jazz. Puis il s’installe à Vence. En 1945, une grande rétrospective est organisée au Salon d’Automne. Il réalise les cartons de tapisserie Polynésie, le Ciel et Polynésie, la Mer et commence à travailler à partir de 1949 au décor de la chapelle du Rosaire de Vence. En 1952 a lieu l’inauguration du musée Matisse du Cateau-Cambrésis, sa ville natale. Il réalise la gouache découpée La Tristesse du roi, tableau « plus proche même de la peinture classique que Matisse ne l’a jamais été…, son dernier autoportrait…, le portrait d’un vieillard ».
Il meurt à peine deux mois après Derain.

Le travail de Matisse a influencé toute une génération, mais bien au-delà : Jackson Pollock, Mark Rothko, Barnett Newman… tous ont partagé une même vénération pour Matisse.

Et maintenant, place à la peinture totale, avec un des grands maîtres de cet Art, Henri Matisse…

1892, Henri Matisse : Nature morte avec pot de terre
1894, Henri Matisse : Femme lisant
1896, Henri Matisse : Intérieur avec haut de forme
1896, Henri Matisse : Intérieur
1896, Henri Matisse : La table dressée
1897, Henri Matisse : Pot bleu et citron
1898, Henri Matisse : Canal du Midi
1898, Henri Matisse : Femme Lisant dans Robe Violette
1898, Henri Matisse : La petite porte du vieux moulin
1898, Henri Matisse : Paysage
1899, Henri Matisse : Étude de nu
1899-1900, Henri Matisse : Fruit et cafetière
1899-1900, Henri Matisse : Étude de nu en bleu
1900, Henri Matisse : Pont Saint-Michel
1901, Henri Matisse : Jardin du Luxembourg
1901, Henri Matisse : La Coiffure
1901, Henri Matisse : Plats et Fruits
1901, Henri Matisse : Swiss Interior
1901, Henri Matisse : La japonaise (Madame Matisse en robe japonaise
1900-02, Henri Matisse : Nature morte à la chocolatière
1902, Henri Matisse : Notre-Dame en fin d'après-midi
1903, Henri Matisse : Intérieur du studio
1903, Henri Matisse : Le guitariste
1903, Henri Matisse : Pensées sur une table
1903-04, Henri Matisse : Rue à Arcueil
1904, Henri Matisse : Le goûter, golfe de St Tropez
1904, Henri Matisse : Luxe, calme et volupté
1904, Henri Matisse : Nature morte avec Purro I
1905, Henri Matisse : Femme au chapeau
1905, Henri Matisse : La fenêtre ouverte, Collioure
1905, Henri Matisse : La gitane
1905, Henri Matisse : La joie de vivre
1905, Henri Matisse : Studio à Collioure
1906, Henri Matisse : Autoportrait
1906, Henri Matisse : Jeune marin II
1906, Henri Matisse : La pudeur (L'Italienne)
1906, Henri Matisse : Les oignons
1906, Henri Matisse : Nature morte à la nappe bleue
1906, Henri Matisse : Portrait de Madame Matisse, la raie verte
1907, Henri Matisse : Femmes à leur toilette
1907, Henri Matisse : Marguerite
1907, Henri Matisse : Mme Matisse, Madras Rouge
1907, Henri Matisse : Nu bleu (Souvenir de Biskra)
1907-08, Henri Matisse : Le luxe II
1908, Henri Matisse : Harmonie en rouge (la desserte)
1909, Henri Matisse : Femme en vert
1909, Henri Matisse : Nu au bord de la mer
1909-10, Henri Matisse : La danse II
1910, Henri Matisse : Nature morte aux géraniums
1911, Henri Matisse : Poissons rouges
1912, Henri Matisse : Capucines à la danse II
1912, Henri Matisse : Coin du studio de l'artiste
1912, Henri Matisse : Cyclamen Pourpre
1912-13, Henri Matisse : Le Rifain assis
1913, Henri Matisse : Fenêtre bleue
1913, Henri Matisse : Fleurs et plat en céramique
1914, Henri Matisse : Intérieur au bocal de poissons rouges
1916, Henri Matisse : La fenêtre (Interior with Forget-Me-Nots)
1916, Henri Matisse : Lorette au turban blanc
1916-17, Henri Matisse : Lorette assise sur un fauteuil rose
1916-17, Henri Matisse : Les demoiselles à la rivière (commencé en 1909, repris en 1913)
1916-17, Henri Matisse : Nu (Lorette allongée sur fond rouge)
1916-17, Henri Matisse : Sculpture et vase de lierre
1917, Henri Matisse : Femme couchée
1917, Henri Matisse : Jardin à Issy
1917, Henri Matisse : Lorette avec une tasse de café
1917, Henri Matisse : Lorette
1917, Henri Matisse : Trois sœurs
1918, Henri Matisse : Intérieur avec Violon (Chambre à l'Hôtel Beau-Rivage)
1919, Henri Matisse : Femme sur un sofa
1919, Henri Matisse : Jeune femme dans le jardin
1919, Henri Matisse : Portrait de femme
1919, Henri Matisse : Torse en platre et bouquet de fleurs
1920, Henri Matisse : Fenêtre ouverte, Étretat
1920, Henri Matisse : Portrait de Marguerite endormie
1921, Henri Matisse : Femme qui lit avec parasol
1921, Henri Matisse : Nu au fauteuil
1921, Henri Matisse : Odalisque à la culotte rouge et buste dénudé
1922, Henri Matisse : Femme derrière un bocal de poissons
1922, Henri Matisse : Fleurs devant la fenêtre
1922, Henri Matisse : Le genou levé
1923, Henri Matisse : Bouquet de dahlias et livre blanc
1924, Henri Matisse : Nature morte avec des pommes sur une nappe rose
1924, Henri Matisse : Session du matin
1924-25, Henri Matisse : Odalisque à la culotte rouge
1925, Henri Matisse : Figure décorative sur fond ornemental
1926, Henri Matisse : Odalisque au tambourin
1927, Henri Matisse : Danseuse de ballet assise sur un tabouret
1927, Henri Matisse : Nu couché sur le côté
1927, Henri Matisse : Nu de dos
1928, Henri Matisse : Nature morte au buffet vert
1929, Henri Matisse : Nu gris
1929, Henri Matisse : Nu près de la fenêtre
1931, Henri Matisse : La robe jaune
1934, Henri Matisse : Intérieur avec phonographe
1934, Henri Matisse : Intérieur avec phonographe
1935, Henri Matisse : Nu rose
1936, Henri Matisse : Nu drapé
1937, Henri Matisse : Femme au manteau pourpre
1937, Henri Matisse : L'Odalisque, harmonie bleue
1939, Henri Matisse : Musique
1940, Henri Matisse : Nature morte, nappe rose, vase d'anémones, citrons et ananas
1940, Henri Matisse : Nature morte avec ananas, coupe de fruits et vas d'anémones
1941, Henri Matisse : Lierre en fleurs
1942, Henri Matisse : Danseuse dans le fauteuil, sol en damier
1942, Henri Matisse : Portrait de Lydia Delectorskaya
1943, Henri Matisse : La Chute d'Icare
1943, Henri Matisse : La destinée
1943, Henri Matisse : Le clown
1947, Henri Matisse : Algue blanche sur fond rouge et vert
1947, Henri Matisse : Jazz - Le cheval, l'écuyère et le clown
1947, Henri Matisse : Jazz - Le lanceur de couteaux
1948, Henri Matisse : Intérieur à la fougère noire
1950, Henri Matisse : Danseuse créole
1950, Henri Matisse : Zulma
1951, Henri Matisse : Bal De L'Ecole Des Arts Decoratifs
1951, Henri Matisse : Mimosa
1952, Henri Matisse : La tristesse du roi
1952, Henri Matisse : Nu bleu
1952, Henri Matisse : Souvenir d'Océanie
1953, Henri Matisse : Escargot

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Jigece 192 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines