Magazine Culture

Debout-payé, Gauz

Par Laurielit @bloglaurielit

debout payé

Je vais faire une chronique assez courte sur ce livre qui m'a malheureusement déçue. 

Débout payé fait référence au métier de vigile. Je ne peux d'ailleurs m'empêcher de les regarder différemment depuis cette lecture qui éclaire assez sur ce métier. Dans ce livre, l'auteur croise donc les anecdotes des vigiles avec le destin d'Ossiri, jeune ivoirien sans papier. Personnellement j'ai eu beaucoup de mal à naviguer entre ces deux éléments. J'ai aimé découvrir le métier de vigile, le recrutement, le quotidien, les analyses des personnes qu'ils font. Certains morceaux sont délicieusement ironiques. Etre vigile c'est analyser la société et ce regard est intéressant. Je regrette que cela n'ai été relaté que sous forme d'anecdotes sans pousser peut-être davantage cette réflexion. En parallèle, le destin du jeune Ossiri ne m'a pas du tout embarquée. Disons que quitte à parler des sans papiers ou des réfugiés, il y a d'autres ouvrages que j'ai préférés et qui en parlent de manière plus approfondie.

Dommage car j'aimais bien le titre et la perspective de découvrir ce métier de vigile mais cela reste trop superflu dans son traitement en ce qui me concerne.

Mais ne vous fiez pas uniquement à mon jugement car il a été classé "meilleur premier roman de l'année 2014 par le magazine LIRE" et prix des libraires Gibert Joseph 2014.

La blogo a aimé : Jérôme, Keisha


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Laurielit 3519 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines