Magazine Culture

Ma Ptite interview exclusive avec Eva de Kerlan pour Journal d'un gentleman à paraître chez Nisha Editions

Par Ptiteaurel62 @TheLovelyTeach
Ma Ptite interview exclusive avec Eva de Kerlan pour Journal d'un gentleman à paraître chez Nisha EditionsBonjour Eva et merci d'avoir accepté de répondre à mes petites questions
Bonjour, c’est un réel plaisir
Pourriez vous vous présenter en quelques lignes?
Eh bien, je suis une personne assez ordinaire : maman, épouse, je vis entre Paris et la campagne. J’ai à mon actif une dizaine d’années d’expérience dans l’édition, j’exerce à présent en freelance dans ce milieu, et à l’origine je me destinais à l’Histoire et à l’archéologie.
Eva de Kerlan est un pseudo je présume, pourquoi avoir fait le choix de ce pseudo?
Oui, Eva, c’est bien un pseudo. « Eva », car c’est un prénom simple, court, qui a une belle résonance à l’oreille. « de Kerlan », un peu par hasard, pour sa sonorité également.
Depuis quand écrivez vous?
Depuis toujours ou presque ! Plus sérieusement : j’ai toujours aimé les livres, et peu à peu, j’ai eu envie de changer certains passages, ou certaines fins des récits que je lisais. De là, il n’y a eu qu’un pas à franchir. Mon premier véritable livre, j’ai dû l’écrire vers l’âge de 12 ou 13 ans. Cela ne me rajeunit pas
Vous allez être publié chez Nisha Editions, est ce la première publication de vos écrits?
A vrai dire, non. J’ai eu la chance de publier un premier ouvrage, dans un style très différent de Journal d’un Gentleman, il y a quelques années de cela.
Aviez vous écrit sur d'autres plateformes auparavant?
J’ai un texte qui figure sur Wattpad, mais c’est tout.
Ma Ptite interview exclusive avec Eva de Kerlan pour Journal d'un gentleman à paraître chez Nisha Editions
Parlez nous du travail d'écriture : avez vous un plan? Des descriptions de personnages ? Comment écrivez vous?
Mon travail d’écriture se passe pour beaucoup dans ma tête. J’effectue un plan général, effectivement, que je creuse par la suite, une fois que tout est en place dans ma petite tête. J’obtiens ainsi une sorte de synopsis, qui va évoluer au fur et à mesure que j’écris. Mes personnages, j’en ai une description dans ma tête essentiellement, et au fil des pages, à la longue. Je n’ai jamais su rédiger une fiche de personnage-type, et puis je m’en sors plutôt bien comme ça jusqu’à présent. En fait je fonctionne beaucoup à l’instinct, aux souvenirs que je me créé de ce que j’ai pu déjà écrire sur l’intrigue.
J’écris, quasiment toujours, la nuit : au calme, quand ni mes enfants, ni mon mari, le téléphone ou je ne sais quoi d’autre ne viendront me déranger. J’ai besoin de savoir que je peux rester plongée longtemps dans mon histoire, sans m’interrompre.
Quelles sont les thématiques qui vous tiennent à coeur?
Excellente question. Voyons… Le respect, avant toute chose : mes personnages, en règle générale, ont un code de conduite auquel ils se tiennent. L’insolite, ensuite : j’aime écrire sur des sujets qui changent de l’ordinaire. Un récit basique de cape et d’épée, c’est du lu et relu des centaines de fois. J’aime ce qui n’existe pas encore, que ce soit dans les situations, l’intrigue ou les décors. Les sentiments, enfin : mes personnages sont systématiquement des êtres de cœur, ils ont une âme, des émotions, ils ressentent pleinement les choses. Ça ne veut pas dire que je vais écrire systématiquement des histoires à l’eau de rose, cependant… ;-) Mais ce que l’on peut ressentir, que ce soit en amour, ou face à une situation donnée, cela fait systématiquement partie de mon texte.
Serez vous au Salon du livre de Paris?
Oui, cela vient de se décider. Je suis d’ailleurs très excitée et passablement angoissée à l’idée de rencontrer mes lectrices ! Mais j’aime la perspective : je vais avoir la possibilité de les interroger sur ce qu’elles ont lu, et savoir ce qu’elles ont aimé, et ce qu’elles aimeraient lire par la suite… J’y serais donc dimanche, mais l’horaire exact est encore à finaliser.
Ma Ptite interview exclusive avec Eva de Kerlan pour Journal d'un gentleman à paraître chez Nisha Editions
Parlez nous de votre roman Le journal d'un gentleman
Journal d’un gentleman, c’est le récit d’Alex, un séducteur accompli. C’est aussi pour moi le début d’une belle collaboration avec Nisha, un coup de chance assez particulier pour moi. C’est aussi et surtout écrire dans un style avec lequel je n’étais pas familière, et dans des délais très raccourcis. Mais je crois, d’après ce qu’on m’en a dit, que je m’en suis plutôt bien sortie. Vous confirmez ? ;-)
Pourriez vous nous décrire en quelques lignes votre histoire?
Allons-y : Alex est un jeune avocat prometteur. Mais c’est aussi et surtout un séducteur accompli, qui pourrait avoir toutes les filles qu’il veut grâce à son physique avantageux : grand, beau, bien bâti, il semble frôler la perfection des exigences de la gent féminine. Mais il préfère entamer un jeu de séduction lent et romantique, pour approcher et conquérir celles qu’il nomme ses proies. Le problème, c’est que Alex ne s’attache jamais : il s’amuse à séduire les femmes qu’il croise, les charme, les amène dans son lit, et les quitte ensuite. La plus tenace n’a résisté que 10 jours ! Mais tout ça, c’était avant qu’il ne rencontre Ana. Et cette jeune femme au parfum exquis va lui retourner l’esprit !
Ma Ptite interview exclusive avec Eva de Kerlan pour Journal d'un gentleman à paraître chez Nisha Editions
Pourquoi avoir choisi d'écrire un roman avec un point de vue masculin?
En fait, je ne l’ai pas choisi : Journal d’un gentleman est un concept de Nisha éditions. J’ai répondu à un appel à textes pour ce sujet et ai eu la chance d’être sélectionnée. J’avais donc le titre et le narrateur d’imposés, je me suis amusée pour tout le reste. Et ça a été plutôt sympa à réaliser.
Selon vous , qu'apporte de plus cette perspective?
C’est assez bluffant, en fait, car à lire un récit érotique du point de vue d’un homme, les perspectives sont faussées : les dialogues, les rencontres, les disputes même, prennent un autre aspect. Ce qu’un personnage féminin prendra pour du romantisme ou de l’attention, le personnage masculin le décrira comme une scène d’intérêt, de manipulation.
Y aura t-il des chapitres avec un point de vue féminin?
Je ne vais pas tout dévoiler, mais peut-être bien que oui. Allez savoir…
Présentez nous en quelques mots vos personnages ?
Vous avez tout d’abord Alex, notre séducteur : beau, grand, sportif accompli, charismatique, il joue à merveille de son physique et de ses beaux yeux pour charmer et il ne recule devant rien pour obtenir ce qu’il veut.
Ensuite, Ana : elle pourrait être décrite un peu comme l’alter ego féminin d’Alex. Jeune, belle, superficielle et sophistiquée, elle s’avère être très différente des femmes que Alex conquiert d’ordinaire.
Enfin, Oriane : l’amie d’enfance d’Alex, une femme simple, jeune, qui s’est construite toute seule et qui a tendance à fuir les problèmes plutôt qu’à les affronter.
Quels sont leur qualité et leur défaut selon vous?
Alex a pour qualité un code de conduite hérité de ses parents : se comporter dignement, être fidèle et sincère. C’est un code qu’il applique en tout, sauf en amour. Et c’est du coup son principal défaut : être aussi inconstant, et se jouer avec aisance des filles.
Ana, elle, a pour principal défaut son égoïsme : elle ne vit que pour elle et ne pense qu’à elle. Elle a beaucoup d’ambition, mais au fil du temps, on lui découvre une capacité à aimer, en quelque sorte. Ça pourrait être sa qualité.
Oriane, enfin : c’est une personne honnête, entière et sincère. Mais son défaut est de refuser d’affronter les difficultés. Elle s’enfuit à toutes jambes à la moindre contrariété.
Je vous remercie beaucoup pour toutes ces réponses. Le tome 1 de Journal d'un gentleman sortira en ebook le 5 février. 

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Ptiteaurel62 28758 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines