Magazine Culture

Serge Gainsbourg-N°2-1959

Publié le 14 février 2016 par Numfar
Serge Gainsbourg-N°2-1959

4 JUIN 1959

Ce jour-là sort le 2e 25 cm de Serge Gainsbourg: "N°2", toujours arrangé et accompagné par Alain Goraguer et son orchestre.

Le claqueur de doigts (Serge Gainsbourg)

La nuit d'octobre (S.Gainsbourg-A.De Musset)

Adieu créature(Serge Gainsbourg)

L'anthracite(Serge Gainsbourg)

Mambo miam miam(Serge Gainsbourg)

Indifférente (S.Gainsbourg-A.Goraguer)

Jeunes femmes et vieux messieurs(Serge Gainsbourg)

L'amour à la papa(Serge Gainsbourg)

Superbe couverture (le flingue et les roses) pour un disque montrant déjà une évolution vers un style plus moderne.

"Le claqueur de doigts" est à cette occasion, une révolution: rythmes afro-cubains, sur un franglais collant au rythme. Avec cette chanson, Gainsbourg vient de poser une première pierre à son église.

"Quand ils ne se baladent pas sur toi,

Je ne sais que faire de mes dix doigts,

Je ne sais que faire de mes dix doigts,

Alors je les claque, claque, claque, claque,

Devant le juke box, juke box,

J'suis claqueur de doigts devant les juke box,

Juke box, juke box,

Je claque des doigts devant les juke box."

"La nuit d'octobre" démarre une nouvelle tendance chez Gainsbourg, une tendance qui durera trois ans, durant laquelle, il adapte les grands poètes français sur des rythmes jazz ou rock pour un résultat mitigé. Ici, Gainsbourg réussit à m'emmener vers cette sombre "Nuit d'octobre" d'Alfred De Musset.

"C'est ta voix, c'est ton sourire, c'est ton regard corrupteur,

Qui m'ont appris à maudire jusqu'au semblant du bonheur."

"Adieu créature" me semble avoir été écrit pour Juliette Gréco tant il porte son parfum, alors qu'il ne me semble pas qu'elle l'ait enregistré.

"Adieu créature, j'm'en vais dans la nature,

Et ne m'en veuille pas, tu ne seras jamais pour moi,

Qu'une jolie créature, perdue dans la nature,

Aimant un peu, beaucoup trop, pas assez ou pas du tout."

"L'anthracite" est un auto-portrait de grande classe.

"Les pensées que je médite, sont plus noires que l'anthracite,

Mais que faire quand tu te fous, si éperdument de nous.

Si arrive, je t'incite, c'est qu'mon humour anthracite,

A tourné en dérision, ton dédain et ma passion.

Mais prend garde ma petite, à mon humeur anthracite,

J'arracherais, animal, le cri et les fleurs du mal."

"Mambo miam miam" est une autre tendance de Gainsbourg de l'époque: tenter désespérement de plaire au public avec des rythmes dansants et des refrains navrants.

"J'ai dans l'oesophage, un anthropophage,

Qui avait dans l'idée de m'empoisonner,

Il m'disait "P'tite tête, ôte toi d'la qu'j'm'y mette",

Je me suis résigné, à l'bouffer l'premier.

Mambo miam miam, mambo miam miam."

"Indifférente" est certainement l'un de mes textes préférés, d'une méchanceté et d'une drôlerie sans égal.

"Dans tes yeux, je vois mes yeux, t'en as de la chance,

Ça te donne des lueurs d'intelligence,

Qu'importe le temps, qu'emporte le vent,

Mieux vaut ton absence que ton incohérence."

En fin d'album se trouvent "Jeunes femmes et vieux messieurs" déjà  repris par Michèle Arnaud et "L'amour à la papa" par Juliette Gréco.

Malgré sa qualité, ce deuxième album ne se vend pas et Gainsbourg peine à sortir de l'ombre de son poinçonneur.

A l'aube de la déferlante yé-yé, Gainsbourg flippe. A part le disque de Juliette et celui des Fréres Jacques qui se sont tous deux bien vendus, il n'a pas réussi à s'imposer encore sur le marché.

Une option possible: le cinéma.

Il tourne son premier rôle en automne 1959 dans "Voulez-vous danser avec moi" de Michel Boisrond avec Brigitte Bardot qu'il ne rencontrera pas vraiment à cette occasion.

En dehors de sa nouvelle carrière d'acteur, il commence également une carrière prolifique de compositeur de musiques de films.

© Pascal Schlaefli

Rainy Urba City

14 Février 2016

Du même auteur:

Serial Angel Vol.1:

Anastase & Perfidule (2014-gratuit sur Itunes)

The Blacksouls (2015)

Serial Angel Vol.2:

Runaway Suzi (à paraître)

 Blog: Serialangel.centerblog.net

Partager : J'aime

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Numfar 50 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte