Magazine Culture

La trilogie du Magicien Noir, tome 2 : La novice, Trudi Canavan #Kwetche

Par Les Griffonneuses

Salut tout le monde !

Après le premier message de #Roussette hier, cette fois c'est moi qui vous présente la critique du deuxième tome de la Trilogie du Magicien Noir, de Trudy Canavan. Vous trouverez ma critique du premier tome ici.

L'histoire :

Après avoir déjoué les plans du seigneur Fergum pour renvoyer Sonea dans les Taudis, une nouvelle année de cours va pouvoir commencer, sous la tutelle du seigneur Rothen qui a été un soutien pour la jeune fille depuis son arrivée à la Guilde. Mais les cours ne vont pas se dérouler de façon paisible : tant les professeurs que les élèves sont encore nombreux quant aux doutes qu'ils nourissent à l'égard de la traine-ruisseau.

Regin, chef de bande des élèves de la classe de Sonea, va faire de la jeune fille sont souffre-douleur favori. Après tout, à qui pourrait-elle aller se plaindre et qui croirait-on entre un garçon issu d'une des Familles et une traine-ruisseau. Sonea va faire preuve de détermination pour travailler dur et réussir à échapper à l'emprise qui garçon diabolique.

Mais en parallèle, elle pense toujours au secret qu'elle partage avec l'administration et Rothen : le haut seigneur pratique la magie noire. Tous les trois sont au courant mais chacun doit veiller à ce que personne d'autre ne l'apprenne. Si la Guilde venait à être informée, elle ferait en sorte de destituer le haut seigneur mais celui-ci est tropn fort. La Guilde s'en retrouverait totalement détruite.

Quelle ne sera alors pas la surprise glaçante des trois complices lorsque le haut seigneur va leur faire savoir qu'il est au courant de leur savoir et qu'il va décider de prendre la tutelle de Sonea, comme gage de silence de chacun des protagonistes...

la-trilogie-du-magicien-noir,-tome-2---la-novice-46502

Mon avis :

Contrairement au premier tome qui se déroule dans une atmosphère pressante, celui-ci se passe plutôt dans un climat de tension permanente. Alors que Sonea fait tout son possible pour s'adapter à la vie à la Guilde, rien ni personne ne lui laissera un répit.

Sonea apparait dans ce tome beaucoup plus mûre et plus avisée. Les épreuves précédents l'ont éprouvées mais elle est décidée à faire ses preuves et à devenir une grande magicienne malgré tous les obstacles qui se dressent devant elle. Elle entretient une belle complicité avec son tuteur, Rothen, qui lui manifeste grand soutien et lui permet de prendre petit à petit confiance en elle et en ses capacités.

Car en effet, on se rend rapidement compte que Sonea est une magicienne hors du commun : alors qu'elle vient seulement de commencer les cours, elle se montre rapidement capable de lutter seule contre des dizaines de novices qui la prennent en guet-apens. Reste alors à travailler sur ce dernier pour être sûre qu'ils ne puissent plus avoir d'emprise sur elle.

Le haut seigneur est un personnage qui va beaucoup se dévoiler dans ce tome mais il apparaît alors comme un personnage sombre et machiavélique, prêt à tout pour que ses plans ne soient pas entravés quitte à prendre une jene fille en otage. Sonea, Lorlen et Rothen vont le prendre chacun cet acte comme une véritable trahison et chacun vont vouer une haine infinie envers le haut seigneur mais la vérité n'est peut être pas celle qu'Akkarin leur laisse entrevoir...

L'angoisse est omniprésente et Sonea se sent totalement cernée. On souffre avec elle lorsqu'elle est la cible des novices et on a peur que le haut seigneur ne se serve d'elle à mauvais escient. Malgré tout, on ne peut que saluer la détermination de la jeune femme et on envie la force qui se dégage d'elle.

Une excellente suite que je ne peux que recommander ! Rendez-vous dans quelques jours pour la critique du dernier tome de la trilogie : Le haut Seigneur.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Les Griffonneuses 2771 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines