Magazine Cinéma

Retour sur les chefs d'oeuvre de la Bande dessinée : Les quatre Fleuves: Vargas Baudoin un tandem en or

Par Filou49 @blog_bazart
14 février 2016

quatre-fleuves-fred-vargas-baudoin-T-al0l4g

Il y a peu, Philippe nous invitait à voir le formidable documentaire : «  J’avancerais vers toi avec les yeux d’un sourd » de Laetitia Carton. Cette jeune réalisatrice avait déjà réalisé « Edmond un portrait de Baudoin » que j’ai chroniqué l’an dernier.

Par association je me suis souvenu que Baudoin avait illustré un scénario original de Fred Vargas il y a quinze ans déjà, une pépite indispensable à toutes bédéthèques. : « Les quatre fleuves ». Je me suis replongé dedans et me suis aperçu avec bonheur que cette que cette enquête du célèbre Jean-Baptiste Adamsberg n’a pas pris une ride.

Grégoire, jeune homme à roller, est aussi, accessoirement, voleur à la tire pour Vincent. Trente mille balles dans le sac d’un vieux ça ne se refuse pas. Malheur, si il y avait une personne à ne pas voler dans Paris ces jours-ci  c’était bien ce vieux. Deux jours plus tard Vincent est retrouvé poignardé. Grégoire est en danger. Heureusement, Adamsberg et le fidèle et hypermnésique Danglard mènent l’enquête.

Et une enquête de Jean-Baptiste Adamsberg vous emmène toujours beaucoup plus loin que le commissariat du coin de la rue.

Baudoin1

Vargas-Baudoin quelle belle association, Adamsberg, le commissaire poète, le pelleteux de nuages, ne pouvait que rencontrer le pinceau soyeux de Baudoin. Tout est beau et vivant dans ce roman graphique. Le peintre redessine un Paris familier, réaliste et poétique à la fois. Le surréalisme cher à Fred Vargas surgit au détour d’un jardin de banlieue.

Le père de Grégoire, un doux dingue, construit la fontaine des quatre fleuves (Rome Piazza Navona), grandeur nature en capsules de bière tandis que Calamity Jane la poule naine picore tout près. Superbe introduction à l’œuvre de ce peintre essentiel,  si vous êtes passez à coté de cette bédé il y a quinze ans séance de rattrapage incontournable ce weekend.

Petite confidence : je crois bien qu’Adamsberg est l’auto portrait de Baudoin… A vérifier.

 Michel D


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Filou49 15144 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines