Magazine Culture

Marie Henein

Publié le 15 février 2016 par Hunterjones
Marie Henein Son père était pharmacien et la famille était établie à Vancouver en 1966 quand le régime de Nasser se voulait de plus en plus hostile envers les minorité chrétiennes et les as forcé à fuir l'Égypte. La pluie effraie la famille en Colombie-Britannique et l'adaptation se fait mal. Elle se relocalise alors à Toronto. Après un cours séjour au Liban , la famille revient au Canada pour de bon quand Marie a 4 ans.
La mère de Marie ne supportait pas l'image des femmes au Liban et elle se sentait nettement plus américaine dans ses ambitions. Marie apprendra beaucoup de sa force de caractère, à contre-courant des femmes arabes des années 60.
Marie Henein
Elle fait son école secondaire à North York en Ontario. Elle est allumée, lumineuse. Dès son jeune âge, leur père invite les enfants à prendre part à des débats autour de la table. un de ses frères, Peter, sera aussi avocat.
Marie obtient un bac en droit de l'Osgoode Hall Law School de Toronto. Elle travaillera pour le redoutable Edward Greenspan. Quand celui-ci lui offre un poste de plaidoirie, elle le refuse pour aller compléter une maîtrise à l'Université de Columbia à New York. Elle est réengagée par Greenspan, qui sait reconnaître un talent quand il en a un sous la main. Elle est même fait partenaire de la firme en 1998.
Marie Henein
En 2002, elle fonde sa propre firme Heinen & Associates. Cette même firme deviendra Heinen & Hutchinson quand l'avocat de la couronne Scott Hutchinson devient lui aussi partenaire de sa firme. Elle comprend complètement le pouvoir de l'image et en jouera. Elle engage une firme de publicité qui vend son bureau d'avocat comme on vendrait une série télé sur HBO. Avec des gens plus-que-présentables, des images léchés et un brin d'arrogance.
Marie Henein
Sa firme se fait remarquer.
Marie sera toujours avocate de la défense, il n'a jamais été question de faire autre chose.
Marie Henein En octobre dernier, alors que l'animateur de radio Jian Ghomeshi ne l'avait pas encore engagée pour le défendre dans la cause l'impliquant à trois femmes qui l'accusent d'agressions sexuelles et d'étouffement face à la résistance, dans un gala d'avocats tenu au Ritz-Carlton, elle a prit le micro pour parler de sa firme et l'a présentée en disant:
"nous représentons les gens qui ont commis des actes haineux, des actes de violences, des actes de dépravation, de cruauté, ou ce que Jian Ghomeshi appellerait des préliminaires..." ce qui a fait éclater la salle de rire et a circulé dans le milieu quelques jours.
Marie Henein
Mais 6 jours plus tard, le dindon de la farce lui téléphonait pour l'engager.
Plusieurs ont souligné que sa blague était peut-être très intelligemment calculée. Marie Henein est toujours entre 5 et 6 coups en avance sur ce que les gens font ou pensent.
Allumée, je vous dis. Elle est le feu.
Marie Henein
Tout comme Ghomeshi, Henein n'est pas noire, mais n'est pas blanche non plus. Elle est née au Caire. Très jeune, même si élevée dans un quartier d'italiens et d'immigrés, il suffit d'ouvrir sa boite à lunch pour qu'elle comprenne que sa famille n'est pas comme celle des autres. On leur pose toujours la même question à elle et ses frères : "vous êtes très foncés, vous venez d'où?" Elle est différente, le sait, et se lie d'amitié avec un autre individu "différent", son oncle Sami, le frère de sa mère, un oncle visiblement gay, mais absolument personne n'avouera l'évidence dans la famille. Celui-ci est obsédé par le linge et devient le styliste de Marie toute son enfance et pendant son adolescence.
Elle le perdra parmi les premières victimes de ce que l'on découvrira être le SIDA dans les jeunes années 80. Elle perd le mentor qui lui avait appris à vivre avec fierté.
Elle ne l'oubliera jamais.
Marie Henein Quand Greenspan l'engage, c'est surtout parce qu'il voit une punk plutôt qu'une simple avocate. Une fille qui a de la gueule et qui est prête à en péter aussi. C'est en défendant des prisonniers, presque tous atteint de maladie mentale, qu'elle tombe amoureuse d'un autre avocat qui l'admire à tous les points de vue: Glen Jennings. Ils s'épouseront et auront deux garçons qui ont aujourd'hui 10 et 15 ans.
Mais, à défendre parfois l'indéfendable, elle subit quelques échecs aussi. Elle prend durement la défaite de l'appel dans le dossier de Robert Latimer sur lequel elle travaillait.  Latimer avait tué sa fille, lourdement handicapée, pour mettre fin à "ses" souffrances. Le "ses" n'a jamais été perçu comme celui de la jeune fille décédée.
Marie Henein
Son étoile brille en 1998 quand elle réussit à faire acquitter Gerald Regan, premier ministre de la Nouvelle-Écosse, pour des crimes sexuels qu'il aurait posé entre 1956 et 1969.
Mais c'est dans l'acquittement de Daniel Weiz, un israélien de 22 ans, un des trois accusés d'avoir tué à coups de pieds Matti Baranovski, 15 ans, qu'elle se fait véritablement une réputation, Elle remarque que lorsqu'un des témoins ment, sa voix monte d'une octave. Et le soulignera en cours chaque fois que ça se produit pendant ses témoignages. Et innocentera son client. Son téléphone ne cesse plus de sonner depuis.
Marie Henein
En septembre 2009, elle réussit encore l'impossible dans le cas d'un politicien frappant un cycliste qui en mourra. Celui-ci parlera d'elle comme de "son requin personnel".
En 2011, elle se trouve parmi les 25 personnes les plus influentes au pays dans le milieu de la loi.
Marie Henein La semaine dernière, elle contre interroge les trois femmes qui ont accusé Ghomeshi d'agressions et mine sérieusement la crédibilité de chacune d'elle. La première avoue avoir envoyé des photos d'elle en bikini et avoir tenté de flirter avec Ghomeshi en le revoyant après la dite agression, La seconde a envoyé un courriel disant que de la manière qu'il l'avait étouffée, lui avait donner l'envie de le baiser. Et la dernière s'est contredite à peu près partout dans ses déclarations.
Marie Henein Ce que Henein réussit aussi à montrer, c'est que le système de justice canadien doit réformer ses cas d'agressions sexuelles, qui ne peuvent pas être traitées en cour, comme le sont toutes les autres causes.
Les victimes en sortent très peu souvent gagnantes. Sinon jamais.
Elle expose ça tout en plaidant brillamment.
Elle est très intelligente.
Les plaidoiries reprennent aujourd'hui dans le cas Gomeshi.

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Hunterjones 432 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines