Magazine Culture

Lecture croisée : entre le maroco-canadien et le franco-marocain amazihg.

Par Citoyenhmida

Quand j’ai vu ces deux romans, l’idée de les lire “simultanément’, selon ma méthode personnelle de ‘lecture croisée”, m’est apparue comme une évidence.

Un jeune marocco-canadien qui entreprend son retour au pays natal après huit années d’exil volontaire au Canada et un autre jeune franco-marocain amazigh qui vit une espèce d’exil dans son propre pays pouvaient être les deux faces d’une même pièce!

LE PAIN DES CORBEAUX” de Lhoussine AZENGUI, paru chez la même maison d’édition Casa Press en 2013 est présenté par son éditeur comme le “premier roman traduit de l’amazigh” et son auteur est clasé en décembre 2010 par l’hebdomadaire TEL QUEL parmi “les 100 qui font bouger le Maroc“.

couv_azerg_light1-24fe8

LES RUELLES DES PIEDS NUSé de Hicham TAHIR, publié chez Casa Express en août 2015 est le second roman d’un jeune journaliste auteur de nouvelles, installé en France. Pour information, ce roman a reçu une mention spéciale du Jury de Festival du roman gay pour l’année 2015. Serions-nous donc face à un nouveau Abdellah TAIA ?

ruelle

Donc promesse d’une double lecture, sinon enrichissante, pour le moins intéressante.

Malheureusement, cette promesse n’est pas tenue ni par le premier ni par second!

J’ai entamé, avec un intérêt très particulier, les cinquante premières pages de “AGHRUM N IHHAQAREN” (titre originakl en amazigh de “Le pain des corbeaux”.

Très attiré par la situation du Rif marocain, son histoire depuis la fin du XIXème et le début du XXème, les péripéties de son passé récent dans l’immédiate pos-indépendance, par la situation économique qui y prévaut, je lis avec avidité tout ce que je peux trouver à ce sujet.

Le livre de Lhoussain AZERGUI autait dû m’enthousiasmer ! Dommage, je n’ai pas pas suivre l’auteur des ses digressions concernant la dictature que subtirait selon lui le peuple amazigh : je n’ai pas pas situé les événements ni dans un Maroc actuel, dans dans une de ces régions de culture et de tradition amazigh. J’ai vainement tenté de replacer le roman dans la cadre du printemps kabyle ou des faits qui ont marqué le nord du Maroc en 1984.

Mais la difficulté de l’auteur de mener un récit cohérent a vite fait d’enlever tout charme à la lecture de roman, bien rendu en français et d’un graphisme particulièrement soigné.

Je pense très honnêtement que le roman de Lhoussaain AZERGUI n’a pas été d’un grand apport pour les siens : le lecteur, même le plus empathique comme moi, n’adhère pas au récit de l’auteur.

Pa railleurs, le roman de Hicham TAHIR représente à mes yeux le type même d’ouvrage que le critiques européens attendent d’un auteur maghrébin. un roman où il est question, comme le signale presque avec délectation son éditeur en page quatre de couverture, “d’amour et magie, d’alcool et de radicalisme, de drogue et de pauvreté, de sexualité et de conformisme” avec “des citadins qui survivent plus qu’ils ne vivent“.

L’auteur de retour au pays après huit ans d’absence découvre que “rien ne semble devoir jamais changerr”. Par contre lui qui a été chez les canadiens puis chez européens a changé, il a évolué, il est devenu meilleur, alors que “ses anciens amis et voisins paraissent stagner dans misère et train-train quotidien“.

Non, ya wildi Hicham ! Durant le absence, le Maroc a changé! Il change chaque jour, les marocains changent! Le pays subit les chocs des crises, des défis, des dangers qui le menacent, des espoirs qu’il entrevoit!

Ton pessimisme, si doux aux oreilles des occidentaux, n’est pas de mise dans le bled, malgré les difficultés, malgré les barbus, malgré la corruption.

J’ai alors repris la lecture de LE PAIN DES CORBEAUX mais un arrière-goût de manque de sincérité m’a empêché de le terminer comme il m’a empêché de lire jusqu’au bout le livre de Hicham TAHIR.

Le Maroc et les marocain méritent d’autres écrivains que ceux qui se délectent à les traîner dans la boue, en les humiliant.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Citoyenhmida 1351 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines