Magazine Cinéma

Dominique A en live: un voyage fascinant et si mélodieux...

Par Filou49 @blog_bazart
15 février 2016

dominiquealive

 Comme je l’ai dit à de multiples occasions, je me suis découvert sur le tard une passion pour le chanteur Dominique A, considéré pourtant comme beaucoup depuis plusieurs décennies commel’un des chanteurs les plus talentueux et prestigieux de la chanson française qui a inspiré pas mal de jeunes artistes.

Mon admiration devant son dernier album "Eleor", qu'on a souvent qualifié comme étant plus accessible que les précédents, m’a donné envie de rattraper mon retard et de découvrir ses premiers albums, de "la Fossette", son tout premier, à "Auguri", un de ses albums charnières, et finalement, contrairement à ce que je clamais dans ces articles je me suis aperçu que même dans ses premiers albums, Dominique A parvenait à composer des mélodies plutôt accessibles, en tout cas bien moins expérimentales que ce que j’avais supposé.

"Pour la peau", "le courage des oiseaux", "Antonia", pour ne citer que les chansons les plus connues de son répertoire sont incontestablement à ranger parmi les incontournables de la grande chanson française, et des morceaux extraordinaires  par l’apparente facilité qu’ils laissent entrevoir  et leurs recherches mélodiques.

De cela je m’en suis aperçu définitivement lorsque je suis allé l’applaudir pour la toute première fois le 27 janvier dernier au Radiant Bellevue de Caluire.


059366-000_1704268_32_202
Au cours de ce formidable live, l’artiste nantais a fait preuve de toute son élégance et sa grâce scénique et mélodique.

Lors de ce concert, j’ai pu me rendre compte à quel point chaque titre  de son répertoire était rempli d'une émotion qui entraine celui qui l'écoute dans une plénitude totale.

Et sur scène encore plus que sur un disque, la voix de Dominique A, si singulière et si enveloppe parvient à happer complètement son auditoire, et sa façon si élégante de poser un voile de tristesse  et une douce mélancolique pour un voyage qui nous mène de grands espaces en océans , avec des mélodiequi évitent comme souvent toute facilité ou redondance.

Un concert de près de deux heures trente- enfin un concert ou on sort en ayant l’impression d’en avoir largement pour son argent pour un voyage si singulier qui donne l’impression que le temps est comme arrêté. 

 Au revoir mon amour

Un voyage envoutant et  fascinant – avec notamment un jeu de lumière particulièrement réussi- qui m’a permis de découvrir totalement des morceaux que j’avais zappé en version disque. « Music Hall » (avec une version live largement supérieure),», « Immortels », «le  Convoi  «  Central Otago) ici magnifiées dans des écrins tout à fait éblouissants.

Mélangeant avec grande habileté envolées rocks et ballades plus acoustiques, se livrant à quelques pas d’une transe dansée vaguement salsa- celle que l’on a découvert dans le clip Rendez nous la lumière- et présentant certains de ses morceaux avec juste ce qu’il faut d’érudition et d’esprit, Dominique A a montré que malgré son immense talent musical, pour ne pas dire son génie, l’homme savait se montrer  simple et humble

Et si la salle avait un peu de mal à s’enflammer, sa superbe version « Le Courage des Oiseaux »  là encore bien mieux en live que dans la version originale,  parvenait presque à faire danser la salle comme un seul homme.


Mais les plus beaux moments étaient sans doute encore les morceaux que j’adorais déjà en disque : le sémillant et intense, "Pour la peau" la mélodie déchirante, Au revoir mon amour ou l’envoutant L’océan sans oublier  le chef d’œuvre qu’est  ‘Ce geste absent »,  pour le coup particulièrement applaudi,

Quiconque ait assisté à un concert de Dominique A ne pourra qu’être profondément touché par la puissance des interprétations et des arrangements mettant tant en valeur les textes de ce fameux raconteur d’histoires qu’est Dominique A.

Et quiconque y est allé une fois ne rêve que d’une chose : y retourner.

le courage des oiseaux

 


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Filou49 15144 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines