Magazine Cinéma

La jolie enfance de Philippe Claudel

Par Filou49 @blog_bazart
15 février 2016

enfancedvd

Après l'excellent "la tête haute" ou bien encore "une mère,  dont j'ai parlé récemment à l'occasion de sa sortie DVD, un autre film français  de l'an passé s' est interessé à la thématique de la carence  éducative, et de l'enfant qui est élevé dans une famille dysfonctionnelle, avec notamment pour chacun des films suscités une grande difficulté pour la mère de tenir convenablement ce rôle.

Ce film, intitulé tout simplement une enfance, et sorti  en DVD et VOD le 3 février chez TF1 VIDÉO est réalisé par Philippe Claudel,qui après les  plus ou moins réussis  Il y a longtemps que je t'aime, tous les soleils ou avant l'hiver, vient ici à une veine plus personnelle et autobiographique, et après le casting de stars d'avant l'hiver- Auteuil, Sccot Thomas, Bekti, il a  souhaité revenir à plus de simplicité pour son quatrième long métrage, avec une équipe technique très réduite et des acteurs pour la plupart inconnus du grand public

Le lorrain Philippe Claudel;  un des seuls cinéastes- romanciers à ne jamais adapter un de ses romans au cinéma, et à toujours proposer d'adapter un scénario original, en osant des genres différents qu'il aborde au cinéma sont vraiment éloignés des romans qu'il écrit nous parle d'une enfance passé dans la Lorraine ouvrière de sa jeunesse, même si on devine que cette enfance là est plus apre et plus difficile que celle qu'il a véçu..

Il n'empêche qu'une enfance possède une dimension autobiographique et également universelle puisque cette  histoire d'un enfant  plongée dans un monde qui le dépasse un peu pourra rappeller des souvenirs à tous ceux qui se rappellent bien de leurs 13 ans.

Une chronique initiatrice réaliste juste et crédible , qui manque certainement d'un peu de tension dramatique et de rebondissements mais qui parvient à .retranscrire avec une vraie justesse  une situation banale d'enfants livrés à eux même pendant la langueur d'un été.

 L'interprétation des  jeunes comédiens aide ajoute à la crédibilité du film, notamment le rôle principal, le jeune Alexi Mathieu assez  épatant dans le rôle de cet enfant chargé de responsabilités  un peu trop lourde pour lui, laché par cette  mère  impuissante sous la coupe d’un homme violent- le Pierre Deladoncamps, plus convaincant que dans l'inconnu du lac-

Cette peinture sociale d'individus à la dérive filmée avec pudeur, au plus près des visages et des corps qui n'a hélas pas connu de succès contrairement aux précédents film de Claudel mérite pourtant 

enfanceune

Bande-annonce : Une Enfance

 Cette chronique est une participation pour le Ciné Club de Potzina consacrée à l'enfance et aux enfants- vu le titre et le sujet du film, inutile de dire que je suis en plein dedans :o)

Bonus vidéo :

Interview courte mais interessante de Philippe Claudel par l'excellent  Pascal Mérigeau, journaliste et critique cinéma de France Inter

et Lecture du texte «?La naissance des images?» de Philippe Claudel sur un montage d’Isabelle Devinck


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Filou49 15144 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines