Magazine Animaux

Pensée latérale

Par Jperino @Jonoripe

taxtime1.gifEn anglais on les appelle Bean-Counters, les compteurs de haricots. Ce sont les comptables qui sont concentrés sur les dépenses et uniquement les dépenses.

De ce point de vue, pas mal d’économistes me semblent être des bean-counters. De leur point de vue, rien n’est possible dès que cela peut coûter un peu… Ils disent : "Mon bon monsieur, les caisses sont vides et les dettes au plafond ! On ne peut pas le faire, c'est tout ! Fin du débat."

« Point d’argent point de suisse ! » comme dit Petit Jean dans les plaideurs.

Un bel exemple par l'absurde de cette courte vue est la critique d’Hillary Clinton de la proposition de Bernie Sanders de mettre en place un couverture maladie universelle « à la française » aux zuesses. "C'est impossible !", disent les économistes associés à Hillary, "C'est bien trop cher !"

Donc une mesure qui fonctionne en France depuis 1945 est trop coûteuse pour le pays le plus riche du monde.*

pens%C3%A9e-lat%C3%A9rale-41823901.jpg
Je crois qu’il faut former des économistes, et même former tout le monde, à penser « Hors cadre ». La pensée latérale est nécessaire.

Jetons aux poubelles de l'histoire les politiques et les économistes qui disent « ça ne peut pas marcher... c’est trop cher... c’est impossible... c’est pas réaliste... c’est stupide… »

Ecoutez Alexandre Jardin sur les faiseurs, c’est ici. C'est étonnant ! Il nous faut de drôles de zèbres pour changer de cadres.

action_font_avancer.png
Si ça vous tente, c'est ici les zèbres... 


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Jperino 388 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte