Magazine Beauté

Passer de fille unique à maman de deux enfants

Publié le 16 février 2016 par Freya @freyamumwoman

Je regrette ma condition de fille unique. Oh je n'ai pas toujours dit ça, non, non. Quand j'étais petite, je n'ai jamais réclamé de frère, ni de sœur. J'étais très égoïste et il était impensable pour moi qu'un autre enfant vienne accaparer l'attention de mon papa et de ma maman. Disons que, jusqu'à la naissance de ma fille, il y a trois ans, je n'ai jamais éprouvé le moindre regret à ne pas avoir de fratrie.
Et puis, elle est née et je me suis retrouvée confrontée à toutes sortes de problèmes familiaux qui m'ont un peu gâché mes premiers mois de maman. Je me suis alors rendu compte combien avoir une fratrie est important pour un enfant, combien cela aide pour sa vie future. Il y a des inconvénients, c'est certain, surtout à l'âge adulte. Mais en tant qu'enfant unique, je trouve qu'il y en a bien davantage. Il était clair entre mon mari et moi que nous aurions deux enfants. Je ne voulais pas faire avec ma fille ce que ma mère a fait avec moi, même si elle a toujours fait de son mieux. Je ne lui jette pas la pierre, j'ai juste été beaucoup trop couvée.
Aujourd'hui, nous y sommes. Ma fille va avoir un frère dans quelques mois. Je vais découvrir en même temps que ma fille ce que c'est que d'avoir un frère. Oui, parce que franchement je n'ai aucune idée de l'effet que cela fait. Mon mari a une sœur aînée et m'a souvent parlé de ce qu'ils avaient vécu enfant. Il en garde de merveilleux souvenirs et n'aurait certainement pas voulu être enfant unique. Moi, je ne connais rien de toute ça.  Je ne sais pas ce que cela fait.
Je vais découvrir les liens qui se créent entre deux enfants du même sang. Je vais les voir s'amuser ensemble mais aussi se disputer et peut-être même se liguer contre nous quand on grondera l'un ou l'autre. Je vais assister à leur évolution d'enfants à adolescents et, ensuite, adultes. Je me demande si ma fille sera protectrice envers son petit frère, si elle sera douce ou tout le contraire.
J'ai aussi un peu peur car je ne connais pas les erreurs à éviter. Je sais ce qu'il ne faut pas faire avec un enfant unique mais je n'ai aucune idée de ce qu'il ne faut pas faire quand on a deux enfants. Enfin, j'ai tout de même des idées, je lis beaucoup, je me renseigne, je parle avec des gens qui ont souffert dans leur enfance à cause de leurs parents. Néanmoins, c'est un peu angoissant car je fonce dans l'inconnu, à nouveau.
D'ici trois petits mois, une nouvelle aventure commencera et, franchement, j'ai hâte!

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Freya 933 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte