Magazine Concerts & Festivals

Death, un nouveau chapitre: L. C. Ulmer - Vanity - La Velle

Publié le 14 février 2016 par Concerts-Review

Death, un nouveau chapitre: L. C. Ulmer - Vanity - La Velle

Louise Lavelle McKinnie, connue sous le nom de La Velle, était chanteuse de jazz et de r'n'b.

Un papa musicien ( guitariste pour Nat King Cole) et une maman chanteuse/danseuse au Cotton Club, ça peut influencer un choix de carrière,

La petite Louise commence tôt en chantant du gospel.

Avant de virer jazz, elle se fait remarquer à l'opéra chantant le Messie de Haendel, Madame Butterfly ou Carmen.

Un passage à Broadway ( Hello Dolly) l'incite à chanter du jazz et de la soul.

On la voit aux côtés de Lionel Hampton, Buddy Rich, Lou Rawls et Quincy Jones.

En 1977, la grande voix s'installe en France et sort un premier album ' Winter's Mind'.

Notons dans sa discographie un Tribute à Nat King Cole.

Après avoir reçu le titre de Chevalier des Arts et des Lettres, La Velle s'établit en Suisse où elle dirige une chorale de gospel.

Elle est décédée la semaine dernière à 72 ans.

Denise Katrina Matthews, plus connue sous la dénomination Vanity, était la figure de proue de Vanity 6 qui a placé 'Nasty Girl' dans les charts américains.

Avant de se lancer dans la musique, repérée par Prince, Denise était modèle, elle a d'ailleurs figuré deux fois dans le magazine Playboy, les shows de Vanity 6 avaient d'ailleurs une teinte sexy, mais la belle enfant quitte le groupe après l'enregistrement du premier album.

Elle enregistre deux disques solo avant de se convertir au christianisme et de changer complètement de cap.

Vanity avait 57 ans lors de son décès.

Le bluesman Lee Chester Ulmer ( L C Ulmer), 87 ans, s'est éteint chez lui de mort naturelle le 14 février.

La famille Ulmer comptait 14 enfants, quasi tous attirés par la musique, le blues, qui ne nourrit pas vraiment son homme entre les deux guerres.

L C exerce différents jobs et joue dans les juke-joints du côté de Stringer ( Mississippi).

En 1955 il se tire en Arizona et joue aux côtés de Les Paul, Nat King Cole, Elvis Presley, Fats Domino...

Il reste un nomade qui ne perce pas vraiment, il continue à exercer différents métiers et à jouer son Delta blues dans les clubs et plus tard dans les grands festivals blues du Sud des USA.

On ne lui connaît pas beaucoup d'enregistrements, les biographes avancent 'Long ways from home' en 2007 et 'Blues come yonder' en 2011.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Concerts-Review 35011 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte