Magazine Culture

Comment nous vivons ensemble au maroc ?

Par Citoyenhmida

En ce jour anniversaire d’un événement qui était supposé marquer de manière indélébile l’histoire présente et à a venir de notre pays et de notre peuple, j’ai choisi de ne pas revenir sur le Mouvement du 20 février et sur ce qu’il en reste cinq ans après ! Je crois que quelques mots auraient suffi pour marquer cette journée : chacun choisira les siens! Personnellement, je pense à “soulagement et espoir“!

J’ai préféré plutôt vous présenter un ouvrage qui vient d’être publié dans les premiers jours de de février 2016 par les éditions “En toutes lettres” sous le titre “LE TISSU DE NOS SINGULARITÉS – Vivre ensemble au Maroc” : il s’agit d’un ouvrage collectif réalisé avec le concours de la fondation HEM Busines School sous la direction de Fadna AIT MOUS, professeur-chercheur à la Faculté de lettres et de sciences humaines de Ain-Chock, Casablanca et de Driss KSIKESS, ancien journaliste actuellement enseignant et directeur du Centre de recherche de HEM.

couv_kraft_tissu_0

Cet ouvrage rend compte des travaux du collectif VIVRE ENSEMBLE mis en place par feue la regrettée Fatema MERNISSI en novembre 2012 pour tenter de trouver les réponses aux mutations des liens sociaux au Maroc.

Dix-huit intellectuels – venus de tous les horizons : philosophes, anthropologues, architectes, psychanalystes, sociologues, chirurgiens, ingénieurs, portant des noms connus comme Asma Lamrabet ou Mohamed Tozy, des personnalités plus discrètes et moins médiatisées ou même de simples citoyens responsables ou engagés – se penchés pendant trois années sur des clés de lecture que leur a fixé feu Fatema MERNISSI pour étudier les liens sociaux au Maroc qui s’articulent autour d’une double problématique :

– l’individualité, avec les émancipations et excès qui en découlent

– le déni de la collectivité et les injustices qui en résultent.

Les clés de lecture de cette double problématique recouvrent l’ensemble du spectre de l’activité sociale de nos compatriotes et sa relation avec le savoir, la langue, la religion, l’égalité des sexes, la figure du père, l’étranger, l’espace, le travail et le virtuel.

Il est impossible de résumer en quelques phrases cette somme de travaux, qui ont nécessité enquêtes, réflexion, échanges, interrogations, entretiens et de contextualisation.

En fait, le sous-titre de cet ouvrage peut éventuellement en cristalliser l’idée centrale : comment VIVRE ENSEMBLE AU MAROC. Cette expression n’est pas en définitive un simple slogan mais une vraie question sur l’empathie sociale, c’est-à-dire “la capacité de vivre ensemble et non pas les uns à coté des autres”.

Je ne saurais trop vous recommander l’acquisition de cet ouvrage, certes ardu mais rendu accessible tant par sa présentation et que par son graphisme et aussi par son prix.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Citoyenhmida 1351 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines