Magazine Cinéma

Au plus près du soleil: un drame psychologique intense et vénéneux

Par Filou49 @blog_bazart
20 février 2016

AU PLUS PRES DU SOLEIL - VISUEL 3D

  "Au plus près du soleil" d'Yves Angelo, sorti en catimini en salles à la rentrée de septembre dernier et boudé par la critique et le public- les notes sur allociné sont vraiment faibles- est pourtant une belle surprise du cinéma français, que sa sortie en DVD le 19 janvier dernier chez BAC Vidéo pourrait permettre de rattraper.

 Un film sorti à la même époque que l'odeur de la mandarine de Gilles Legrand, réhabilité dernièrement lors de sa sortie DVD, et si les films sont différents et sur le thème et sur la forme, il y a pourtant un point commun : le tandem GillesLegrand/ Yves Angelo, juste interverti puisque ce dernier est à la réalisation et l'autre au scénario, ce qui est le contraire dans le drame historique avec Olivier Gourmet.

Dans au plus près du soleil- titre pas forcément terrible qui fait penser à une série de tf1-, les thématiques et le décor sont plus contemporaines mais on retrouve la même complexité dans les enjeux et les relations entre des personnages pour le moins tourmenté.

La thématique, d'ailleurs, pourrait aussi faire penser à un autre film français récent, sorti quelques mois après, je veux parler de Je vous souhaite d' être follement aimée,  puisqu'il est aussi question d'accouchement sous X et d'une rencontre- également un peu forcée par les hasards du scénario-   entre la mère biologique et les adoptants. 

auplus

On pourra sans doute un peu tiquer sur le côté un peu tiré par les cheveux du pitch originel- une juge d'instruction est chargé de s'occuper du dossier d'une femme accusée d'abus de faiblesse qui se trouvent être la mère biologique de son fils de 18 ans- mais une fois que le mécanisme est enclenché, l'écriture de cette spirale infernale est assez habile, et le spectateur est pris par les toiles de cette intrigue dans laquelle les mensonges et les secrets enfouis  conduiront inexorablement à un dénouement forcément tragique et dans laquelle les personnages, malgré leurs choix et leurs décisions parfois discutables ne sont jamais jugés par le cinéaste.

Un thriller tendu, même dérangeant dans sa dernière demi heure- les internautes d'allo ciné n'ont pas aimé ce versant là-  filmé en gros plan, avec une urgence et une fièvre plutôt étonnante, et largement mis en valeur par son interprétation formidable.

 Sylvie Testud n'avait pas été aussi vibrante depuis longtemps, tandis que le toujours épatant Grégory Gadebois livre une nouvelle prestation ambigue et fragile derrière son imposant gabarit.

Mais comme l'odeur de la mandarine qui  révela l'ébourrifante Georgia Scallietl, au plus près du soleil révèle une autre actrice qu'on avait encore jamais vu sur grand écran et qui conjuge physique renversant et jeu plein de fougue : à ce niveau, Mathilde Bisson, aux faux airs de  Mathilde Seigner est l'autre vraie bonne surprise de cet intense et vénéneux "Au plus près du soleil". 


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Filou49 15144 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines