Magazine Culture

Cinéma : Beira-Mar, Avt Prem

Publié le 20 février 2016 par Framboise32

BEIRA MAR

drame brésilien de Marcio Relon et Filipe Matzembacher avec Mateus Almada, Mauricio José Barcellos, Elisa Brites, Francisco Gick, Fernando Hart, Danuta Zagueto, Maité Felistofa, Irène Brietzki, Francisco Gick Dos Santos, Luisa Moser, Ariel Arthur

Synopsis : C’est l’hiver au Brésil. Lorsque Martin doit rejoindre le littoral et rencontrer pour la première fois la famille de son père, il propose à son meilleur ami de l’accompagner. Tomaz accepte, voyant ce séjour comme l’occasion de raviver leur amitié. Dans cette maison faisant face à une mer froide et déchainée, les deux adolescents passent leurs journées ensemble, à l’écart du monde. Sur fond de quête identitaire et d’attraction mutuelle, ils vont découvrir le doute, la jalousie et l’amour.

Le scénario est co-écrit par Filipe Matzembacher et Marcio Reolon. Les deux réalisateurs Scénaristes se sont inspirés de leurs propres souvenirs d’adolescence. Une sorte d’autobiographie. Le film sort  le 17 février 2016. Il est distribué par Epicentre Films. La bande annonce est ici

Martin doit rencontrer pour la première fois la famille de son père. Tomaz son meilleur ami l’accompagne. Les deux jeunes adultes, vont se retrouver loin de leur famille le temps de quelques jours et se découvrir. Ils résident dans une maison isolée au bord de l’océan. La station balnéaire est déserte. C’est l’hiver.

Ces quelques jours vont leur permettre de découvrir aussi leur orientation sexuelle. Même si le sujet n’est pas abordé de manière frontal. C’est plus une évidence qu’un coming out. L’atmosphère est assez lourde. Les deux jeunes garcons s’ennuient, jouent aux jeux video, fument, boivent. On assiste à tout cela en nous ennuyant aussi. Les scènes révèlent des faits, des anectodes. Les discussions ne sont pas non plus intéressantes. Et finalement on ne saisit pas bien l’intérêt. Le récit est trop auto-biographique en fait.

A noter la superbe interprétation des deux acteurs principaux Mauricio Jose Barcellos et Mateus Almada. Ils sont parfaits et toujours justes.

Personnellement je suis passée à coté. A vous de voir.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Framboise32 28519 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine