Magazine Culture

e-Cinéma : 99 Homes, Avt Prem

Publié le 21 février 2016 par Framboise32

99 HOMES

99 Homes, drame américain, est réalisé par Ramin Bahrani. Au casting,  Andrew Garfield, Michael Shannon, Laura Dern, Tim Guinee, J.F. Evermore, Juan Gaspard, Nicole Barré, Cullen Moss, Noah Lomax, Wayne Père.

Synopsis : Rick Carver, homme d’affaires à la fois impitoyable et charismatique, fait fortune dans la saisie de biens immobiliers. Lorsqu’il met à la porte Dennis Nash, père célibataire vivant avec sa mère et son fils, il lui propose un marché. Pour récupérer sa maison, sur les ordres de Carver, Dennis doit à son tour expulser des familles entières de chez elles.

Les infos : 

99 Homes est le sixième long-métrage du réalisateur Ramin Bahrani. Le scénario est co-écrit par Ramin Bahrani, Amir Naderi et Bahareh Azimi.  Le sujet du film est la crise des subprimes qui a ébranlé l’économie américaine en 2007. Le titre fait référence aux 99% de laissés-pour-compte du mouvement Occupy Wall Street. L’action se déroule dans la ville d’Orlando en Floride. 99 Homes a d’ores et déjà été présenté dans plusieurs festivals de renom tels que ceux de Telluride, Toronto et Venise. Le film a recu le Grand prix du Festival du cinéma américain de Deauville 2016. 99 Homes  ne sera distribué qu’en VOD début 2016 sur les plateformes françaises. Il sortira le 18 mars prochain. La bande annonce est ici

La critique :

L’intrigue se situe dans la ville d’Orlando. Les rues sont calmes. Les couleurs sont chaudes. La ville semble paisible. Toute cette sérénité est ébranlée par une crise qui va toucher la plupart des habitants, comme dans tout le pays. Le réalisateur a choisi de filmer la crise vue des habitants et non des banques. La détresse des habitants au cœur des quartiers résidentiels est tragique. Au centre de ce film, filmé comme un thriller, Rick Carver l’homme d’affaires toujours élégant, costume cravate, n’attache aucune importance à la propriété. Il est la pour récupérer les maisons des habitants submergés par les dettes et se faire de l’argent, beaucoup d’argent. Accompagné de la police, il les sort de chez eux, déménage la maison sur le trottoir et change les serrures. Rick Carver ne pense qu’à l’argent. On s’apercevoit dès les premières minutes que Rick Carver est un promoteur véreux

La scène de début de film est tragique. Elle représente bien le détachement de Rick et la détresse des habitants. Impassible devant le drame devant lui , il n’a qu’un idée en tête, récupérer la maison et passer à l’affaire suivante.

Durant une expropriation, il rencontre Dennis Nash. Rick Carver entraine Dennis Nash dans son sillon. Rick Carver le convainc avec l’argent, la rapide ascension… Dennis est très attaché à sa maison. Il accepte malgré ses réticences. Dennis va seconder Rick Carver avec beaucoup de souffrance. Il a beaucoup de mal à faire ce sale travail. Il est pris entre son envie de récupérer sa maison et l’argent et sa morale. Il n’a qu’un seul but, rendre son fils et sa mère heureux. D’ailleurs Nash ne quitte pas ses habits d’ouvrier. Autant Rick Harver semble être détaché de tout ca, autant Nash y est sensible. L’approche des deux personnages face à cette crise est intéressante.  Nash est toujours sur ses gardes. Il doit être disponible 7 jours sur 7 et 24 heures sur 24 pour son employeur. En même temps, expulsé comme les autres habitants, il se retrouve à cohabiter avec eux dans un motel. Difficile de cacher ses activités surtout qu’il peut se retrouver face à une famille expulsée par lui même. On sent dans quelques scènes le drame approcher. La tension est la.

Michael Shannon est étonnant. Il donne a son personnage beaucoup de force, de détachement. Aucun humanité ne semble se dégager du personnage.  A l’inverse, Andrew Garfield est sensible et donne beaucoup d’humanité au personnage. Et malgré cette sensibilité, le personnage accomplit le sale boulot. L’interprétation des deux acteurs est un sans-faute.

Si vous n’avez jamais visionné un film sur les plateformes françaises,99 Homes est une bonne occasion. Il aurait largement mérité de sortir en salles. Très bon film servi par un excellent duo d’acteurs


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Framboise32 28519 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine