Magazine Culture

Diana Ross

Publié le 26 mars 2016 par Hunterjones
Diana Ross Enfant Diane Ross est voisine de Smokey Robinson à Detroit. Une erreur cléricale la rebaptisera Diana, mais ses proches la dénomment toujours comme Diane.
Elle gradue d'une école technique en janvier 1962. Rare employée noire du Hudson's Department Store, elle rêve de travailler dans la mode. À 15 ans, elle se joint à un groupe de chanteuses appelé The Primettes, groupe qui contient les voix et les talents de Florence Ballard, Mary Wilson et Betty McGlown. The Primettes gagne un concours qui les mênent en audition à Motown. Quand on entend la voix de Miss Ross, on est ébloui, toutefois quand on apprend son âge, on suggère qu'elle termine l'école avant de revenir les voir.
Diana Ross
On remplace Betty McGlown par Barbara Martin et on les fait enregistrer quelques morceaux pour la forme en studio. Diana se distingue et on la désigne comme chanteuse principale du groupe de filles. Barbara Martin quitte le groupe avant qu'il ne lance son premier effort sur disque en 1963. Parce qu'elle l'a appris à l'école, Diana est à la fois chanteuse, coiffeuse, maquilleuse, couturière et conseillère dans les costumes. C'est Florence Ballard qui choisit le nom des Supremes, ce qui ne plait pas aux deux autres, convaincues qu'on pensera qu'il s'agit d'un groupe de gars.
Diana Ross Entre 1964 et 1967, les Supremes obtiennent pas moins de 10 #1 au palmarès radio des États-Unis. En 1967, Ballard est mise à la porte en raison de sérieux problèmes de comportement, d'embonpoint et d'alcoolisme et est remplacée par Cindy Birdsong de Patti Labelle & the Blue-Bells. Le groupe est rebaptisé Diana Ross & The Supremes et reste un gros hit jusqu'au début des années 70. Beaucoup de pression est mise sur Diana Ross et elle souffrira d'anxiété anorexique. Elle se lance en solo, non pas sans prendre sous son aile et présentant un peu partout un nouveau groupe qu'elle découvre chez Motown. 
Elle lance un premier album solo avec succès aussitôt suivi par un autre  et un autre avant de tourner aussi un film qui lui vaudra des nominations aux Golden Globes et aux Oscars en plus de signer la trame sonore.  L'année suivante, Motown la paire avec Marvin Gaye pour un autre album payant. Elle est en tournée et devient au Japon, la première artiste invitée au Palais Impérial pour une audience privée avec la femme de l'Empereur Hirohito. 1973 la voit tourner et lancer trois disques.
Diana Ross
Le dernier album de cette année faste est lancé plus modestement, puis elle renoue avec le succès, grâce au cinéma. Ell frappe fort aussi en embrassant le disco en plus de multiplier les apparitions à la télévision ou au Broadway Palace Theater, Elle en sera récompensée.
Elle sera de la distribution d'une comédie musicale tirée de The Wizard of Oz, dans laquelle elle réussit à placer Micheal Jackson dans le rôle de l'épouvantail.  Le film est un bide de 10 millions et freinera presqu'à jamais le carrière en films de Miss Ross.
Diana Ross
Les deux albums qui suivent sont des échecs, mais à l'aube des années 80, elle ranime les planchers de danse et les fait bouger. En 1980, ce sont Nile Rodgers et Bernard Edwards de Chic qui lui composent son album le plus populaire. Elle obtient aussi un immense succès en duo avec le jeune Lionel Richie.  Cette chanson sera son tout dernier #1 sur les palmarès.
Elle quitte Motown et signe un titanesque contrat de 20 millions avec RCA, mais les albums qui suivront n'atteindront jamais les sommets passés.
Diana Ross Diana offre de se donner en spectacle et de vendre des produits dérivés afin que les fonds récoltés soient donnés ensuite à la construction d'un parc au nom de la chanteuse. Toutefois le soir du spectacle, une sérieuse tempête de pluie force l'annulation du concert en plein milieu, Ross promet de se redonner en spectacle le lendemain, mais les profits engendrés le premier soir sont réinvestis sur le second show et les ventes du second sont plutôt faibles. Ross ne couvre plus ses frais et doit payer elle-même 150 000$ de sa poche pour la confection du parc.
L'ère du vidéo flatte un peu l'actrice en Diana et la garde active dans les années 80. Micheal Jackson lui fait un place de choix dans son We Are The World. Contrairement à la croyance populaire son Dirty Diana ne fera jamais référence à Miss Ross, mais plutôt à des groupies. Diana Ross ouvre même ses spectacles pendant un temps avec le morceau de Jackson.
Diana Ross
Des années 90 à nos jours, elle lance 7 albums, dont le dernier tente d'exorciser le flop qu'aura été The Wiz.
Elle chantera pour la reine, le Super Bowl, la FIFA, et joue du sein sur Lil' Kim.
Diana a été mariée deux fois et a cinq enfants. Elle fût de 1980 à 1983 la copine de coeur de Gene Simmons, bassiste de Kiss. Elle est grand-maman trois fois.
Diana Ross se donne en spectacle à Montréal, un seul soir le 4 avril prochain.
Aussi vite qu'un retrait au guichet.
Elle fête aujourd'hui ses 72 printemps.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Hunterjones 432 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines