Magazine Cinéma

Viens avec moi,Castle Freeman Jr : on lui dit oui ou non?

Par Filou49 @blog_bazart
26 mars 2016

Couverture-Roman-freeman-Viens-avec-moi

 Dans les fins fonds désolés du Vermont, la jeune Lilian est devenue la cible de Blackway, le truand local. Son petit ami a préféré fuir, elle a décidé de rester. Bien résolue à affronter celui qui la harcèle. Alors que le shérif se révèle impuissant, Lilian se tourne vers un étrange cénacle. Sous la houlette de Whizzer, ancien bûcheron en chaise roulante, quelques originaux de la région se réunissent chaque jour dans une scierie désaffectée pour disserter en sirotant des bières.

Devant la détermination de la jeune femme, Whizzer décide de l’aider en lui offrant les services de deux anges gardiens peu ordinaires : un vieillard malicieux, Lester, et un jeune garçon, Nate, plus baraqué que futé. Avec eux, Lilian se met à la recherche de Blackway dans les sombres forêts qui entourent la ville pour s’expliquer avec lui. De bar clandestin en repaire de camés, la journée qui s’annonce promet d’être mouvementée, l’affrontement final terrible.

La citation :

"Si ma sœur, reprit D.B., si ma sœur avait essayé d’aller à l’école dans une tenue de ce genre quand on était gosses, mon père l’aurait fouettée, et ma mère l’aurait maintenue pendant qu’il le faisait".

Notre avis :

Prochainement adapté au cinéma avec Antony Hopkins et Ray Liotta (ca sonnerait pas casting des années 80, ça?), "Viens avec moi" écrit par un certain Castle Freeman Jr n'est clairement pas un roman basé sur l'action et les rebondissement, mais bien sur les  dialogues ...

A l'instar d'un Tarantino, l'auteur sait doser réparties cinglantes et ironiques avec des loghorées pleines de tension et de violence plus ou moins rentrée. Peuplé de paumés pas vraiment magnifiques,  dans l'Amérique profonde.

Un roman court, une intrigue un peu trop ténue, mais une belle ambiance et des dialogues vraiment percutants...

Autrement dit, on peut décider d'aller répondre à l'invtiation et aller avec lui dans ce monde de violence, de camés, et également un peu de solidarité et de fraternité...


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Filou49 15144 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines