Magazine Culture

Islamonium

Publié le 27 mars 2016 par Le Journal De Personne

Ça y est ! Les amalgames sont désormais autorisés

Les plus ridicules n'ont plus peur d'être ridiculisés

Ni les analystes analysés...

Les terroristes vont devoir entendre la vérité

Qui ne sort pas de la bouche des terrorisés

Et qui stipule que : seul l'islam est à incriminer.

Et pour dire les choses crument :

Tous les musulmans sont suspects

L'islam est une idéologie qui ignore l'amour et la paix

C'est l'uranium des pauvres d'esprit

Qui s'en prennent à la vie de tous ceux qui aiment la vie

La chérissent ou la glorifient...

C'est l'islam qui réclame toute l'âme, toutes les âmes

Et déclare tous les non-convertis infâmes.

Tout ce qui n'est pas hallal est haram.

Zineb et Natacha jouent aux grandes dames

Qui ont compris quelque chose à l'islam

Incarné par tous ces pions sans âme

Qui ont cherché et trouvé leur sésame

Dans l'erreur et la terreur !

Pour qu'il n'y ait plus de voix discordante

Zineb la dissidente et Natacha la décadente

refont l'histoire qu'elles se racontent

en réglant à tous les amis de l'islam, leur compte en disant :

soyons intolérants avec les intolérants,

injustes avec les injustes,

ayons du ressentiment pour les hommes du ressentiment,

stigmatisons l'islam dans l'islamisme

pour ne pas sombrer dans l'angélisme...

Permettez-moi sans être ni ange, ni bête

de ne pas confondre la queue et la tête !

Je ne crois pas du tout aux soubresauts d'une religion maladive

mais je crois que c'est le monde qui est à la dérive.

Le monde  a une énorme dette que quelques anormaux s'efforcent d'effacer

en intronisant la division dans nos rangs.

C'est le système qui a enfanté ses propres démons

pour que les plus déshérités finissent par dévorer les moins déshérités,

pour que le sud s'en prenne au nord et l'est à l'ouest.

Non, nous n'avons pas affaire à des terroristes ...

Mais à des nihilistes qui aspirent au rayonnement du néant

Ce n'est pas l'islam qui est derrière :

Mais la religion du néant qui est devant.

Tous ceux à qui on a interdit de partager la vie avec nous

nous obligent à partager la mort avec eux.

Et mon propos n'a rien de sociologique

Je prétends haut et fort qu'il s'agit

D'une délinquance métaphysique...

probablement due à une déliquescence politique.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Le Journal De Personne 76481 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte