Magazine Cinéma

L'ancien régime; l'entrée de Marguerite Yourcenar à l'Académie française

Par Filou49 @blog_bazart
27 mars 2016

ancien_regime_la_1re_femme_a_l_academie_francaise

 "Marguerite prit soin de mourir en 1987 pour ne pas voir Jacqueline de Romilly, élue un an plus tard, arborer l'habit sans y être contrainte. Ni Hélène Carrère d'Encausse poser l'année suivante avec l'épée pour le photographe attitré du quai."

Incipit,  nouvelle collection  proposée depuis le  23 mars, portée par les Éditions Prisma et Steinkis Groupe voient de grands romanciers français- Philippe Besson, Joy Sorman, Gonzague de Saint Bris y raconter une première fois, qu’elle soit historique ou universelle, dans des récits mêlant fiction et réalité : « Il s’agit moins d’écrire l’Histoire que de la réécrire, sans offense pour l’Histoire, et pour le plus grand plaisir du lecteur. » Des thèmes variés, et trois premiers ouvrages qui parlent du bikini, et de la première édition du Festival de Cannes..de Marguerite Yourcenar à l’Académie française, tel est le projet de Fracnois Bégaudeau, invité hier soir d'On n'est pas couché pour présenter ce livre que j'avais lu quelques jours avant.

 Lorsque Marguerite Yourcenar fut élue à l'académie française, la vénérable institution du quai Conti était déjà trois fois centenaire. Il fallait donc revenir aux origines, pour ne pas dire aux soubassements de la Coupole, s'inscrire dans ce temps long pour saisir toute l'épaisseur et la saveur de cette première : l'Académie faisait donc sienne d'une académicienne qui ne se porta pourtant jamais candidate !

l_ancien_regime_06

C'est avec un ton décalé et toujours ironique que François Bégaudeau s'empare avec humour  mais sans méchanceté  de cette histoire, en l'enrobant dans cette fable politique gentiment cinglante decrivant l'institution, depuis sa création par le cardinal de Richelieu jusqu'à cette première de 1980. 
Le style est alerte, élégant «Une fois élus, ils duraient si longtemps, passaient tant d'hivers, qu'on les eût dits Immortels», et mine de rien on apprend pas mal de choses sur une institution mal connue dont on peut se poser la question de l'intéret et de la légitimité.

Un ouvrage vraiment interessant, pour augurer d'une collection au parti pris original et captivant..


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Filou49 15144 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines