Magazine Culture

Promesse d’alliance de Linda Lael Miller

Par Artemissia Gold @SongeD1NuitDete

Chronique réalisée par RoseRose

:star: Promesse d’alliance

Promesse d'alliance, Linda Lael Miller HarlequinNombre de pages : 288 pages
Éditeur : Harlequin
Date de sortie : 1er février 2016
Collection : Sagas
Langue : Français
ISBN-10 : 228034873X
ISBN-13 : 9782280348737
Prix Éditeur : 6,95 €
Disponible sur Liseuse : oui

Son résumé :

À dix-huit ans, Hadleigh Stevens a failli se marier sur un coup de tête… « Failli », car son meilleur ami de l’époque, Tripp, l’en a – heureusement – empêchée, pour ensuite l’abandonner alors qu’elle avait besoin de lui, la laissant doublement désespérée.

Aujourd’hui, dix ans ont passé. Hadleigh a mûri et est bien décidée à trouver l’homme de sa vie – le bon, cette fois-ci. Elle n’a pas revu Tripp depuis leur terrible dispute, et ne se doute pas une seconde qu’il a de nouveau l’intention d’interférer dans sa vie amoureuse… mais, aujourd’hui, dans le rôle du prétendant !

Mon avis :

Un héros qui sauve à l’autel une jeune femme d’un mariage potentiellement calamiteux et qui s’en va après en la laissant toute seule, c’est plutôt original ! Sur le papier, c’est intrigant, mais préparez-vous à avoir des héros qui passent les 3/4 du livre sans être ensemble… Qu’est-ce que c’est frustrant ! Et en même temps l’attente monte, ce qui est plutôt positif, mais le dénouement arrive tellement vite qu’on reste sur notre faim. On suit Hadleigh qui a terriblement envie de voir/parler à Tripp, et vice versa, mais dans les faits, il n’y a rien de concret.

En revanche les personnages secondaires sont très présents, on arrive vraiment à se représenter Oakley notamment, qui aurait du devenir le mari d’Hadleigh, ou encore Jim, le père de Tripp, un personnage auquel on s’attache tout particulièrement, plein d’amour, de gentillesse mais aussi de pudeur. Le retournement dans son histoire personnelle est assez étonnant et arrive un peu de manière abrupte, mais laisse présager de belles choses pour lui.

Deux autres jeunes femmes importantes dans le récit : Melody et Bex, les deux meilleures amies d’Hadleigh. Encore une fois des personnages bien construits, qu’on apprécie de rencontrer dans ce premier tome et que l’on suivra dans les prochains épisodes. L’idée de Melody de leur créer un bracelet à chacune (elle est joaillière), à garder jusqu’à ce qu’elles trouvent l’âme sœur est un joli lien entre elles.

Ce qui est vraiment bien décrit dans Promesse d’alliance, c’est le fait que la vie est pleine d’erreurs, de regrets, et qu’il faut être capable de pardonner et de comprendre. Plonger dans l’inconnu peut nous aider à vivre, enfin, notre vie. Hadleigh n’était qu’une enfant (à peine 18 ans) lorsqu’elle a voulu se marier avec Oakley. Dix ans plus tard, elle a gagné en maturité et ça se sent.

En bref, une jolie romance, mais qui aurait mérité d’être plus longue pour ne pas conclure avec ce sentiment de « non-fini ».

Bon

Acheter ce livre sur Amazon

Chronique réalisée par RoseRose

:star: Promesse d’alliance

Promesse d'alliance, Linda Lael Miller HarlequinNombre de pages : 288 pages
Éditeur : Harlequin
Date de sortie : 1er février 2016
Collection : Sagas
Langue : Français
ISBN-10 : 228034873X
ISBN-13 : 9782280348737
Prix Éditeur : 6,95 €
Disponible sur Liseuse : oui

Son résumé :

À dix-huit ans, Hadleigh Stevens a failli se marier sur un coup de tête… « Failli », car son meilleur ami de l’époque, Tripp, l’en a – heureusement – empêchée, pour ensuite l’abandonner alors qu’elle avait besoin de lui, la laissant doublement désespérée.

Aujourd’hui, dix ans ont passé. Hadleigh a mûri et est bien décidée à trouver l’homme de sa vie – le bon, cette fois-ci. Elle n’a pas revu Tripp depuis leur terrible dispute, et ne se doute pas une seconde qu’il a de nouveau l’intention d’interférer dans sa vie amoureuse… mais, aujourd’hui, dans le rôle du prétendant !

Mon avis :

Un héros qui sauve à l’autel une jeune femme d’un mariage potentiellement calamiteux et qui s’en va après en la laissant toute seule, c’est plutôt original ! Sur le papier, c’est intrigant, mais préparez-vous à avoir des héros qui passent les 3/4 du livre sans être ensemble… Qu’est-ce que c’est frustrant ! Et en même temps l’attente monte, ce qui est plutôt positif, mais le dénouement arrive tellement vite qu’on reste sur notre faim. On suit Hadleigh qui a terriblement envie de voir/parler à Tripp, et vice versa, mais dans les faits, il n’y a rien de concret.

En revanche les personnages secondaires sont très présents, on arrive vraiment à se représenter Oakley notamment, qui aurait du devenir le mari d’Hadleigh, ou encore Jim, le père de Tripp, un personnage auquel on s’attache tout particulièrement, plein d’amour, de gentillesse mais aussi de pudeur. Le retournement dans son histoire personnelle est assez étonnant et arrive un peu de manière abrupte, mais laisse présager de belles choses pour lui.

Deux autres jeunes femmes importantes dans le récit : Melody et Bex, les deux meilleures amies d’Hadleigh. Encore une fois des personnages bien construits, qu’on apprécie de rencontrer dans ce premier tome et que l’on suivra dans les prochains épisodes. L’idée de Melody de leur créer un bracelet à chacune (elle est joaillière), à garder jusqu’à ce qu’elles trouvent l’âme sœur est un joli lien entre elles.

Ce qui est vraiment bien décrit dans Promesse d’alliance, c’est le fait que la vie est pleine d’erreurs, de regrets, et qu’il faut être capable de pardonner et de comprendre. Plonger dans l’inconnu peut nous aider à vivre, enfin, notre vie. Hadleigh n’était qu’une enfant (à peine 18 ans) lorsqu’elle a voulu se marier avec Oakley. Dix ans plus tard, elle a gagné en maturité et ça se sent.

En bref, une jolie romance, mais qui aurait mérité d’être plus longue pour ne pas conclure avec ce sentiment de « non-fini ».


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Artemissia Gold 67443 partages Voir son profil
Voir son blog

Magazines