Magazine Cinéma

L’orphelinat (2007)

Par Olivier Demangeon @critiks_moviz
L’ORPHELINAT (2007)

Synopsis : Laura a passé son enfance dans un orphelinat entourée d'autres enfants qu'elle aimait comme ses frères et soeurs. Adulte, elle retourne sur les lieux avec son mari et son fils de sept ans, Simon, avec l'intention de restaurer la vieille maison. La demeure réveille l'imagination de Simon, qui commence à se livrer à d'étranges jeux avec " ses amis "... Troublée, Laura se laisse alors aspirer dans l'univers de Simon, convaincue qu'un mystère longtemps refoulé est tapi dans l'orphelinat...

Origine du film : Espagne
Réalisateur : J. A. Bayona
Scénariste : Sergio G. Sánchez
Acteurs : Belén Rueda, Fernando Cayo, Roger Príncep, Mabel Rivera, Montserrat Carulla, Andrés Gertrúdix, Edgar Vivar, Geraldine Chaplin
Musique : Fernando Velázquez
Genre : Drame, Epouvante-horreur
Durée : 01h46min
Date de sortie : 5 mars 2008 (France)
Année de production : 2007
Sociétés de production : Esta Vivo! Laboratorio de Nuevos Talentos, Grupo Rodar, Rodar y Rodar Cine y Televisión, Telecinco Cinema, Televisió de Catalunya (TV3), Warner Bros. Pictures de España, Wild Bunch
Titre Original : El Orfanato

A. Bayona, à qui l'on doit également " Les acteurs principaux sont Belén Rueda, qu'on a également pu voir dans " Les Yeux de Julia " (2010), Mabel Rivera, qu'on a pu voir dans " Mar Adentro " , et Geraldine Chaplin, qu'on a également pu voir dans " Notre commentaire : " El Orfanato" , que l'on retrouve également sous son appellation anglaise " The Orphanage" , ou " L'Orphelinat " pour la version française, est un thriller dramatique teinté d'épouvante, datant de 2007, réalisé par J. The Impossible " (2012). The Impossible " (2012).

Le script du film a été écrit par Sergio G. Sánchez en 1996 et a été porté à l'attention de Juan Antonio Bayona en 2004. Juan Antonio Bayona, le réalisateur, a demandé à son ami de longue date, Guillermo del Toro, de l'aider à produire le film et ainsi de doubler son budget pour le tournage. Juan Antonio Bayona voulait que le film capture l'ambiance du cinéma espagnol des années 1970. Il recruta Geraldine Chaplin et Belén Rueda, qui furent ensuite louangées pour leur rôle dans le film.

L'histoire proposée par " L'Orphelinat " se focalise sur Laura , qui s'installe avec son mari, Carlos (Fernando Cayo) et leur fils adoptif Simon (Roger Princep), dans sa maison d'enfance, un ancien orphelinat. Laura prévoit de transformer la maison en foyer d'accueil pour enfants handicapés. Mais après une dispute avec sa mère, Simon disparaît. Laura n'aura cesse d'essayer de le retrouver. Progressivement, elle se persuade que la maison n'est pas étrangère à la disparition de son fils. Les découvertes qu'elle va faire vont lui faire prendre conscience que cet ancien orphelinat fut le théâtre de malheur ...

Le tournage de " L'Orphelinat " a commencé le 15 mai 2006 à Llanes, dans les Asturias, une région autonome du Nord-Ouest de l'Espagne. Cet emplacement a été choisi en raison des divers milieux naturels que la région propose, comprenant des plages, des grottes, des falaises, des forêts, un petit village, et le Partarríu Manor, où les scènes de l'orphelinat furent réalisés. L'orphelinat est en fait une ancienne maison coloniale de la fin du XIXe siècle.

Le scénario est particulièrement bien soigné, nous évitant les scènes d'épouvante bon marché. Le script persiste à créer une atmosphère nous laissant croire que les lieux sont habités, mais nous apporte aussi une sympathie pour les personnages, au lieu de nous précipiter dans le frisson et l'épouvante. Les frayeurs restent cependant présentes, mais sont habilement construites, et placé dans le contexte de l'état d'esprit de Laura, le personnage principal de l'histoire.

L'intrigue se développe tout en finesse, nous laissant nous embarquer dans une fausse direction. Une grande partie des événements que l'on pourrait croire paranormaux, trouvent une explication cohérente dans la dernière partie du film. La fin se voulant très imagée et, dans une certaine mesure, très poétique.

L’ORPHELINAT (2007)

L’ORPHELINAT (2007)

Du côté du casting, et pour être tatillon, on pourra dire que c'est plutôt mitigé. Fernando Cayo, qui interprète Carlos, le mari de Laura et père adoptif de Simón, est plutôt terne. L'acteur n'apporte que peu de chose à son personnage. Ce qui contre-balance fortement avec la prestation de Belén Rueda qui interprète Laura, la femme de Carlos et la mère adoptive de Simón. L'actrice porte énormément sur ses épaules dans cette aventure. Ses regards, la manière dont elle se déplace dans les couloirs de cette demeure qui fut sa maison d'enfance, ses interrogations, ses doutes, ses convictions, sont les points forts du film. Une performance intense. Environ 400 enfants ont été auditionnés pour le rôle de Simon.

Doté d'un budget de 4 millions de dollars, " L'Orphelinat " a rapporté près de 79 millions de dollars de recettes au box-office. Le film a remporté 32 prix et obtenu 40 nominations. " L'Orphelinat se vit attribuer deux prix, le " Grand Prix du Festival " ainsi que le " Prix du Jury Sci-Fi " lors du 15e Festival de Gérardmer en 2008.

" Pour de plus amples renseignements, n'hésitez pas à consulter la L'Orphelinat " a fait l'objet d'une édition en fiche du film sur le site . DVD ainsi qu'en Blu-ray, paru le 30 septembre 2008 chez Universal Studiocanal Vidéo.

En conclusion, " L'Orphelinat " est un très bon thriller d'épouvante. Le scénario est habilement ficelé. L'intrigue nous balade et nous laisse nous aventurer sur de fausses pistes. Les scènes de frayeur sont adroitement distillées dans le développement de l'histoire. La photographie est très présente et participe pleinement à l'atmosphère particulière du film. Le casting est plaisant, et Belén Rueda est absolument épatante dans ce film. Un film à voir sans hésiter !

Notre note :
L’ORPHELINAT (2007)
Bande-annonce :


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Olivier Demangeon 202 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines