Magazine Concerts & Festivals

Entretien avec Awa Ly

Publié le 29 mars 2016 par Captain_h0wdy @twit2mat

Awa-Ly_Bernard-Benant-005

Parmi mes découvertes de ce début d’année, il y a Awa Ly qui vient de sortir son nouvel Album « Five and the Feather » et qui sera en concert le 31 mars au Café de la Danse (Paris).

À découvrir de toute urgence, l’album de 10 titres est une véritable réussite qui dévoile une nouvelle facette de l’artiste, en s’éloignant des sonorités Jazz de son précédent EP.

J’ai profité de son récent passage à Paris pour rencontrer Awa Ly et lui ai posé quelques questions sur son album, son travail, son expérience du live… Lumineuse et adorable, elle a accepté d’y répondre en toute simplicité et m’a donné encore plus envie de la voir sur scène.

Est-ce qu’il y a un moment où l’on se dit « je commence mon prochain album ? »

En ce qui me concerne, il n’y a pas eu de moment précis, mais il y avait des envies depuis très longtemps. Après la dernière tournée, j’avais beaucoup de matériel, j’avais beaucoup écrit et c’est là où tu te dis « qu’est-ce que je vais faire de tout ça ? ».

Est-ce que tu arrives à écrire durant tes tournées ?

Je touche du bois, mais j’arrive à écrire continuellement. D’ailleurs ça me stress encore plus si je cherche à m’isoler ou si je m’impose de l’écriture. Au final je fais tout sauf ça. Pour ma part, ça arrive quand ça arrive, dans le bus, le métro, quand je dors… Mais je n’ai jamais fait de séances d’écriture, même si c’est surement un exercice qui peut être intéressant. L’inspiration c’est pour moi quelque chose de magique, dans le vrai sens du terme. Même si tu peux avoir un truc qui peut t’influencer, avoir une mélodie dans la tête nécessite que tu l’attrapes, car si tu ne le fais pas elle disparaît et c’est quelqu’un d’autre qui l’aura. Sachant que mettre une chanson sur un album, ce n’est que le début d’un processus, car ensuite elle vit sur scène et surtout au travers des gens et c’est ça qui compte le plus.

D’ailleurs tu seras en concert au Café de la Danse le 31 mars 2016, à quoi faut-il s’attendre ?

Il y aura plusieurs surprises que je ne peux pas te dévoiler, en tout cas ce sera la première fois que je serai accompagnée au complet (guitare, batterie et contrebasse). Ce que j’aimerais vraiment ce que le café de la danse ne soit plus le café de la danse, mais qu’il devienne un cocon qui transporte tout le monde dans un autre espace.

Si tu devais me donner ton meilleur et pire souvenir sur scène, ce serait quoi ?

Le pire… Si jamais je devais m’en inventer un, je ne saurais pas quoi dire, car je n’en ai pas eu (mais je touche du bois !). Par contre le meilleur souvenir, y’en a tellement… C’est difficile d’en choisir un, mais je pense que c’est ce moment où il y a un échange avec le public qui est tellement intense que tu as l’impression de pouvoir le toucher. C’est tellement un moment privilégié et fort qu’il faut le respecter.

Du coup il se passe quoi lorsque tu quittes la scène ?

D’abord il faut que ça redescende… C’est toujours beaucoup d’émotions et de fatigue, mais surtout de la gratitude. Je suis rarement toute seule, j’aime beaucoup aller à la rencontrer des gens pour prolonger cet échange, même si ce n’est pas toujours possible.

Pendant un concert, tu arrives à savoir si la magie opère ou ça vient après ?

Tu le sens pendant le concert. C’est pour ça aussi que ça devient presque une drogue, car tu ressens cette sensation de bien-être pendant que tu chantes, même s’il s’agit d’une chanson triste. T’es dans une émotion tellement forte que ces moments de grâce peuvent te rendre addict.

Tu vis en Italie depuis longtemps, as-tu plus de visibilité là-bas ?

Effectivement, mais tout se fait vraiment en underground. Avec cet album, il y a une toute nouvelle énergie qui se créée, une vraie équipe qui collabore et qui fait en sorte qu’il puisse sortir dans de bonnes conditions et que les gens le sachent. Ainsi ils auront le choix ou pas de venir te voir, mais l’information aura été transmise. Parce que même si tu fais le meilleur album qui soit, si personne n’est au courant, c’est vraiment dommage.

La set list pour le 31 est déjà prête ?

Elle est en cours d’évolution. On a testé des choses sur les dernières dates qui étaient assez intéressantes, donc on va voir. J’aime assez surprendre le public et ne pas rester sur quelque de chose de figé. Je pense d’ailleurs que ça m’ennuierait…

Rendez-vous donc le 31 mars 2016 au Café de la Danse pour découvrir ça ! J’y serai, d’ailleurs n’oubliez pas que si vous arrivez à me trouver durant le concert, je vous offre un verre ;)


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Captain_h0wdy 7638 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte