Magazine Cinéma

[Critique série] ORPHAN BLACK – Saison 3

Par Onrembobine @OnRembobinefr
[Critique série] ORPHAN BLACK – Saison 3

Partager la publication "[Critique série] ORPHAN BLACK – Saison 3"

Titre original : Orphan Black

Note:

★
★
★
★
☆

Origine : Canada
Créateurs : Graeme Manson, John Fawcett
Réalisateurs : John Fawcett, David Frazee, Ken Girotti, Chris Grismer, Helen Shaver, Aaron Morton, Vicenzo Natali.
Distribution : Tatiana Maslany, Jordan Gavaris, Ari Millen, Dylan Bruce, Maria Doyle Kennedy, Michiel Huisman, Évelyne Brochu…
Genre : Science-Fiction/Thriller
Diffusion en France : Numéro 23
Nombre d’épisodes : 10

Le Pitch :
Alors que le Club en apprend plus sur le DYAD et sa maison mère Downside, Castor, un nouveau projet, voit le jour. Équivalent masculin et militaire de Léda, il forme une nouvelle menace. Les Clones vont devoir affronter leurs propres problèmes tout en essayent de démêler le fil de leurs origines…

La Critique :
La saison précédente s’était terminée sur un twist énorme. Sarah et ses sœurs ne sont pas les seules clones, Mark est en fait issu d’un autre projet, militaire et a donc plusieurs « frères ». De plus, Paul est en fait de mèche avec ledit projet, baptisé Castor (référence au héros de la mythologie grecque). C’est donc cette révélation qui donnera le ton de la nouvelle salve d’épisodes.
Au-delà du caractère déstabilisant de cette révélation, il y a beaucoup à faire pour chaque personnage. Sarah doit avant tout préserver sa fille, Cosima doit gérer sa relation tendue avec Delphine et son travail au DYAD. Alisson et Donnie doivent rebâtir leur relation et ont des ambitions politiques, Helena a été capturée par les militaires…Bref, encore une fois, beaucoup de choses vont se produire au cours de la saison et il convient de ne pas trop en dévoiler, histoire de ménager les nombreux retournements de situation…

Orphan-Black-Saison3

On peut dire que cette saison va clairement ajouter de nouveaux éléments à un canevas scénaristique déjà très riche. Castor, Downside, le passé de certains personnages qui resurgit… On atteint presque un seuil de saturation en termes de factions et d’intérêts qui s’entrechoquent. Le passé est, plus encore qu’avant, le vrai moteur de cette saison. On va donc en apprendre un peu plus sur certains personnages (Alisson et ses années lycée, Cal et ses inventions, et surtout Madame S…) Du coup, ils gagnent vraiment en épaisseur. Les différents arcs sont toujours plein de changements d’alliances et offrent à certains une exposition plus grande et surprenante. Ainsi, Gracie l’ancienne proléthienne découvre la vie moderne et se trouve une famille de substitution avec Madame S et Félix. Quant à Mark, il devient nettement plus complexe, déchiré entre son allégeance au projet Castor et sa relation avec Gracie. On a toujours droit à ce subtil mélange entre humour, situations tordues et moments dramatiques qui font tout le sel de la série. Alisson et son mari nous offrent beaucoup de grands moments de pure comédie cette année en s’engageant dans un trafic de drogue pour financer les ambitions politiques de madame.

Cette saison nous fait ainsi découvrir de nouveaux acteurs : Kyra Harper campe le chef du projet Castor, un personnage effrayant, pendant militaire de Rachel. Justin Chatwin fait son apparition sous les traits d’un trafiquant, ancien petit-ami d’Alisson et nouvel allié du couple dans leur trafic. On peut toujours compter sur le talent stupéfiant de Tatiana Maslany pour incarner une bonne partie du casting et continuer de rajouter des visages à son tableau de chasse. Mais c’est surtout Ari Millen qui retient l’attention. Il se retrouve dans la même position que sa collègue et s’en sort tout aussi bien. Il a donc droit à quatre rôles et se plie à merveille à l’exercice. On a toujours droit à une mise scène efficace, une photographie soignée mettant en avant les couleurs vives. Seul petit défaut, les nombreux éléments narratifs installent un léger sentiment de confusion… Mais sinon, on a toujours droit à un très bon divertissement, profond et émouvant (ha, et cette fois, les titres des épisodes sont des extraits du discours de fin de mandat du président américain Eisenhower). En bref, vivement la suite.

@ Sacha Lopez

Orphan-Black-Saison3-cast
  Crédits photos : BBC America


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Onrembobine 57561 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines