Magazine Cinéma

Rock’n rolla (2008)

Par Olivier Demangeon @critiks_moviz
ROCK’N ROLLA (2008)

Synopsis : Caïd londonien, Lenny travaille à l'ancienne. Ce qui ne l'empêche pas de savoir à qui graisser la patte et de pouvoir faire pression sur n'importe quel ministre, promoteur immobilier ou malfrat en vue. D'un simple coup de fil, Lenny est capable de soulever des montagnes. Mais comme le lui dit Archy, son fidèle lieutenant, Londres est en train de changer : les mafieux des pays de l'Est, comme les petits voyous, cherchent tous à bouleverser les règles du milieu. Désormais, c'est toute la pègre londonienne, des gros bonnets aux petits poissons, qui tente de se remplir les poches en se disputant le coup du siècle. Mais c'est Johnny Quid, rock star toxico qu'on croyait mort, qui a les cartes bien en main...

" RocknRolla" , ou " Rock'n Rolla " pour la version française, est une comédie policière américano-britanique datant de 2008, réalisée par Guy Ritchie, à qui l'on doit également " Les acteurs principaux sont Gerard Butler, qu'on a pu voir dans " " (2009), Tom Wilkinson qu'on a pu voir dans " Origine du film : États-Unis
Réalisateur : Guy Ritchie
Scénariste : Guy Ritchie
Acteurs : Gerard Butler, Tom Wilkinson, Thandie Newton, Mark Strong, Idris Elba, Tom Hardy, Toby Kebbell, Jeremy Piven, Chris Bridges, Jimi Mistry
Musique : Steve Isles
Genre : Policier
Durée : 1h54min
Date de sortie : 5 septembre 2008 (États-Unis), 19 novembre 2008 (France)
Année de production : 2008
Société de production : Dark Castle Entertainment
Distribué par : StudioCanal

Notre commentaire :
Agents très Spéciaux : L'Exorcisme d'Emily Rose " (2005), Thandie Newton, qu'on a pu voir dans " L'Empire des Ombres " (2010), Mark Strong, qu'on a pu voir dans " Mensonges d'Etat " (2008), Idris Elba, qu'on a pu voir dans " Beasts of no Nation " (2015), Tom Hardy, qu'on a pu voir récemment dans " " (2015) et Jimi Mistry, qu'on a pu voir dans " " (2009). À noter également la participation de Chris Bridges alias Ludacris, chanteur rappeur américain, qu'on a pu voir dans la saga " Fast & Furious" .

L'histoire proposée dans " Rock'n Rolla " nous emmène à Londres, ou le mafieux britannique, Lenny Cole (Tom Wilkinson) domine le secteur de l'immobilier, en faisant de plus en plus souvent appel, pour les services bureaucratiques, à un conseiller corrompu . De son côté, l'acolyte de Lenny, Archy (Mark Strong), s'occupe du sale boulot. Un homme d'affaires milliardaire russe, Uri Omovich (Karel Roden), prévoit un coup tordu en achetant des terrains afin d'y faire construire un complexe immobilier, et les escrocs de Londres veulent tous un morceau du gâteau. D'autres acteurs clés, dont une comptable sournoise, Stella (Thandie Newton) et d'ambitieux petits escrocs, dont One-Two (Gerard Butler), à la tête d'un groupe appelé le " Wild Bunch" , comprenant, entres autres, Mumbles et Handsome Bob (Tom Hardy) vont venir semer le chaos dans ce projet illégal.

Il y a trois thèmes dans " Rock'n Rolla " qui reviennent tout au long du film et qui sont forcément familiers du public de Guy Ritchie. Le premier concerne la combinaison de la décadence urbaine et de l'exploitation urbaine, qui fait partie intégrante de la représentation que Guy Ritchie a de la vie du Londres contemporain. Le deuxième thème est l'étude de la rivalité et de la concurrence entre les gangs, de taille et de puissance différentes, dans l'underground et dans la sous-culture de Londres. Enfin, le troisième thème, qui revient également tout au long du film, jusqu'à sa conclusion, c'est l'observation des stéréotypes ethniques et culturels, avec leurs préjugés, grands ou petits.

En mai 2007, le réalisateur Guy Ritchie a annoncé la production de " Rock'n Rolla" , un film ayant un thème similaire à deux de ses précédents films, " Arnaques, Crimes et Botanique " (1998) et " Snatch " (2000). " Rock'n Rolla" , écrit par Guy Ritchie lui-même, a été produit par Dark Castle Entertainment de Joel Silver, ainsi que la propre société de Guy Ritchie, Toff Guy Films, en collaboration avec la société française, StudioCanal et distribué par Warner Bros. En juin 2007, Guy Ritchie a engagé le casting pour " Rock'n Rolla" , et le tournage a commencé sur place, à Londres, le 19 juin 2007.

ROCK’N ROLLA (2008)

ROCK’N ROLLA (2008)

Le moins que l'on puisse dire, c'est que les thèmes abordés dans le film sont originaux, et peut être un peu trop " pointus " pour le grand public. L'histoire est relativement complexe, et le scénario met en scène une multiplication de personnages, parfois ambigus, dont on ne comprend pas systématiquement la présence. Construit sur un rythme très soutenu, l'évolution de l'intrigue reste malgré toute relativement fluide.

Cela dit, la mise en scène est soignée et on ne peut que se réjouir devant les très bonnes prestations des acteurs. Le film reste un thriller séduisant où l'approche humoristique fonctionne correctement. On pourra constater que les acteurs britanniques aiment jouer les gangsters autant que les acteurs américains aiment jouer les cow-boys, et il est donc toujours agréable de voir les gens s'amuser en donnant autant de relief à leur personnage.

Doté d'un budget de 18 millions de dollars, " " a rapporté près de 26 millions de dollars de recettes au box-office. Ce film a fait l'objet d'une édition en Pour de plus amples renseignements, n'hésiter pas à consulter la DVD ainsi qu'en Blu-ray, paru le 26 mai 2009 chez Universal Pictures Vidéo (France). fiche du film sur le site .

En conclusion, " Rock'n Rolla " est un bon film policier et la touche d'humour est agréable et se marie bien dans l'intrigue de cette histoire légèrement trop complexe. L'intrigue reste fluide même si certains personnages semblent être de trop. La mise en scène est plaisante et les acteurs délivrent tous d'excellentes performances . Un film qui aura forcément séduit les aficionados de Guy Ritchie et qui reste un bon divertissement pour les autres...

Notre note :
ROCK’N ROLLA (2008)
Bande-annonce :


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Olivier Demangeon 202 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines