Magazine Culture

Léon l'Africain, roman d'Amin Maalouf, de l'Académie française

Par Mpbernet

léon

Roman biographique ou biographie imaginaire ? Qu'importe ... J’avais, il y a longtemps, apprécié « Les croisades vues par les Arabes » du même auteur. J’ai adoré aussi ce premier roman, précurseur de maints autres, publié en 1986.

L’histoire mouvementée de ce lettré, poète, intellectuel curieux, commerçant et grand voyageur que le mal de mer ne quitte jamais, diplomate, amoureux … court tout autour de la Méditerranée au lendemain de la découverte du Nouveau Monde. Une vie d’éternel exilé fuyant les conflits sans fins de cette période troublée de la Renaissance, distingué et utilisé, même contre son gré, par les grands de ce monde, sultans du Maghreb et de l’Empire Ottoman comme papes de la Chrétienté. Mais toujours désespérant de retrouver le pays béni de son enfance, l’Andalousie abandonnée par le dernier des Abencérages …

Hassan al Wazzan, né à Grenade vers 1488 est mort à Tunis vers 1555 … Ses voyages le conduisent à Fès, Tlemcen, Oran, Alger Ouarzazate, Tombouctou, Gao, Tunis, Le Caire, Djeddah, La Mecque et Médine, Constantinople, Naples, Florence, Bologne et Rome où il est baptisé et adopté par le pape Léon X de Médicis qui lui donne une nouvelle identitė : Jean-Léon de Médicis, dit l’Africain.

Sous la forme d’un récit à multiples rebondissements, Amin Maalouf parle avec sagesse de la détresse du départ, de la tristesse de l’exil – lui qui a fui le Liban – des périls du voyage, des péripéties de combats subis, de rapts, de la captivité, de l’angoisse existentielle des conversions forcées : ceux qui restèrent après la Reconquête sous condition de se faire baptiser mais furent persécutés par l’Inquisition, et  demeurent effrayés par leur sort dans l’au-delà en ayant été contraints de manger du porc …

Mais là où il excelle, c’est dans la diplomatie : il a tant étudié, parle tant de langages, il sait écouter et se faire entendre par les puissants, séduit sur son chemin les plus belles femmes, compose des poèmes, mais surtout laisse au monde cet extraordinaire ouvrage : La description de l’Afrique, qui fut la première description des royaumes d’outre Sahara ….

Bref, un « page-turner » en forme de roman d’aventures, qui se lit sans répit, une traversée de la Renaissance parmi les hommes de guerre et les artistes, les brigands et les savants, avec pour toile de fond la tolérance et la relativité des différences religieuses, la vision du monde qui entre dans l’ère moderne dans la fureur et les affrontements déjà sans trève entre l’Europe et le monde turc, à travers les yeux d’un musulman et de sa culture. Une lecture nécessaire en ces temps de choc de civilisation.

Léon l’Africain, roman d’Amin Maalouf, de l’Académie française, publié chez Lattès – 500 p. 7,60€


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Mpbernet 50874 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte